Recevoir la newsletter

Magazine

La FNCOFOR interpelle l’État et l’ONF suite à la signature de l’accord « chêne »

La Fédération nationale des communes forestières, signataire de l’accord « chêne », s’est exprimée sur la problématique d’approvisionnement qui affecte aujourd’hui la 1re transformation. Elle affirme vouloir accélérer le développement de la contractualisation « dans un dialogue construit et serein avec [son] gestionnaire unique, l’ONF » et avec le soutien de l’État.

Après avoir signé l’accord « chêne » avec le ministère de l’Agriculture et sept autres organisations professionnelles le 17 février, la Fédération nationale des communes forestières a diffusé un communiqué pour rappeler notamment ses positions quant à la problématique d’approvisionnement que rencontrent actuellement les unités de première transformation. « depuis 2015 en appui de l’État et de la Fédération nationale du bois, la FNCOFOR a contribué à la création du label chêne Union européenne. […] La FNCOFOR souhaite également accélérer le développement de la contractualisation sur toutes les essences et particulièrement sur le chêne », rappelle cette organisation qui rassemble les collectivités propriétaires de forêts, avant de poursuivre plus globalement sur son action en lien avec la filière. « La FNCOFOR a mis sur pied un plan d’actions précis qui rassemble les conditions de la réussite pour développer la contractualisation en concertation avec l’Office national des forêts, présenté lors des Assises de la forêt et du bois. Cette dynamique actuelle ne pourra se faire que dans un dialogue construit et serein avec notre gestionnaire unique, l’ONF. L’ONF doit mettre les moyens et les compétences pour réaliser ce plan d’actions et l’État doit aussi nous soutenir sur plusieurs pistes d’amélioration telles que la dotation globale de fonctionnement des collectivités, les circuits de TVA, le fonds d’amorçage… Nous sommes en ordre de marche depuis plusieurs années. Notre comité national des ventes, rassemblant les élus du bureau des Communes forestières et la direction commerciale de l’ONF, travaille sur ces questions prioritaires d’actualités et de commercialisation des bois. C’est grâce à cet élan collectif avec la publication récente du manifeste de la filière forêt-bois, la signature de cet accord-chêne, notre implication aux Assises de la forêt et du bois que nous pourrons trouver les meilleures solutions pour le développement de la filière sur le territoire national et pour lutter in fine contre le réchauffement climatique ».

Forêt

Exploitation forestière

Première Transformation

Gestion forestière

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15