Vers une atténuation de la «crise du scolyte» ? L’adaptation d’une filière

Le 23 septembre 2020
La crise du scolyte est démultipliée par son caractère européen : en Allemagne, le gouvernement fédéral a acté une surface de 285.000 hectares à reboiser, avec au 30 juin 2020 une quantité de bois scolytés depuis le début de l’épidémie estimée à 178 Mm3 selon différentes sources se référant aux données gouvernementales.

Émergence d’un réseau de plateformes de stockage pérenne, coopération entre régions voire pays… Les actions et demandes de filière pour faire face à la crise du scolyte s’approfondissent. C’est toute une filière et non seulement la forêt qui s’adapte au changement climatique, tout du moins cherche à faire face à l’incertitude liée au futur climat.

Les spéculations vont bon train sur le pic épidémique en lien avec la pullulation de scolytes, dont l’ampleur peine à être embrassée du regard, a fortiori au niveau européen. Certaines prévisions dessinent un ralentissement de l’épidémie en 2021, aussi parce qu’en basse altitude, il n’y aura plus guère d’épicéas à coloniser ! Pour l’heure les chiffres 2020 sont encore attendus. Émilie Reynaud, chargée de mission première transformation et bois-énergie à Fibois Grand-Est, travaille à la collecte des dernières données chiffrées sur la récolte de bois scolytés en Grand-Est – Martial Toule- maître, chargé de mission, effectuant cette tâche en Bourgogne-Franche-Comté (BFC). Les derniers chiffres compulsés indiquaient à fin juin 4,6 Mm3 récoltés, dont 3 Mm3 en Grand-Est et 1,6 Mm3 en BFC. «Ces volumes sont sous-estimés, et ne correspondent pas aux volumes touchés», rappelle Emilie Renaud.

Ils ne contiennent en effet que les bois commercialisés quand les épicéas scolytés sur pied restent innombrables dans les forêts, générant des paysages d’une grande tristesse. Alors que se prépare la cellule de crise de mi-septembre en Grand- Est, réunissant professionnels et représentants des organismes publics, la chargée de mission fait le point sur les avancées des projets de sauvegarde des épicéas et de la filière qui les transforme dans la région la plus touchée.

Trois actions en faveur du stockage

Les actions sur le stockage avancent… et tout particulièrement la mobilisation de financements. La région Grand-Est a mis en place un programme baptisé Business Act, pour repenser son aide à l’économie en situation post-Covid – dont la présentation est prévue pour le 29 septembre au Palais des congrès de Strasbourg – et l’aide au stockage y a été inscrite. Fibois Grand-Est travaille à l’élaboration du dispositif d’aide (modalités, critères d’éligibilité, estimation des coûts, etc.) […]

Photo : La crise du scolyte est démultipliée par son caractère européen : en Allemagne, le gouvernement fédéral a acté une surface de 285.000 hectares à reboiser, avec au 30 juin 2020 une quantité de bois scolytés depuis le début de l’épidémie estimée à 178 Mm3 selon différentes sources se référant aux données gouvernementales.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°29…