Tonnellerie : retour à la hausse en 2018 pour le marché français de la barrique

Le 28 octobre 2019
En 2018, les adhérents de la Fédération des tonneliers de France ont produit 670.000 unités (+2%).

La Fédération des tonneliers de France a présenté mi-octobre des chiffres qui montrent une progression de l’activité de ses adhérents sur l’année 2018. Une croissance globale du marché de la barrique neuve due en grande partie à un retour à la hausse des ventes en France.

«L’activité des tonneliers de France poursuit sa progression en 2018 malgré un contexte difficile.» C’est en ces termes que la Fédération des tonneliers de France a présenté mi-octobre son bilan chiffré de l’exercice écoulé. En 2018, les adhérents de l’organisation professionnelle ont enregistré une production de 670.000 unités (+2%) pour un chiffre d’affaires de 475,6 millions d’euros (+3,2%). «La croissance du marché mondial de la barrique neuve est principalement due à une évolution des ventes en France», commente la Fédération des tonneliers de France. «Représentant 68% de l’activité globale en volume et 70% en valeur, l’export demeure relativement stable. Après une baisse en 2017, le marché français, qui compte pour un tiers des ventes et conserve son statut de leader mondial, repart à la hausse, porté par la bonne santé du cognac et une belle récolte en Bourgogne.» Au total, 222.530 fûts (+7%) ont été vendus en France en 2018 pour un chiffre d’affaires de 141.543 millions d’euros (+9%). Suivent au classement les mêmes pays qu’en 2017 : les États-Unis (29% en volume, 31% en valeur), l’Espagne (7% en volume, 6% en valeur), l’Australie (6% en volume, 6% en valeur) et l’Italie (6% en volume, 6% en valeur). «La légère baisse des États-Unis (-2% en volume, -0,1% en valeur) s’explique par les incendies survenus en Californie en 2017 : les barriques non utilisées ont été stockées pour la vendange suivante.

L’Espagne connaît également un fléchissement dû pour l’essentiel à des conditions climatiques difficiles (-8% en volume, -5% en valeur)», précise la Fédération des tonneliers de France. Si la plupart des marchés de l’hémisphère sud déclinent légèrement sur la période observée, on constate une nette progression de la Chine avec une augmentation de 20% en volume et de 26% en valeur, que la Fédération des tonneliers de France attribue au développement de la viticulture dans ce pays. Le marché du grand contenant (cuves et foudres) a quant à lui confirmé sa progression avec une hausse conséquente de 21% en volume et de 26% en valeur. «En dépit de phénomènes météorologiques qui impactent les rendements d’une part, et de tensions économiques sur certains marchés d’autre part, la tonnellerie française maintient son rang», souligne Jean-Luc Sylvain, président de la Fédération des tonneliers de France. «Partout dans le monde les vins premium restent prisés des consommateurs et nos clients concentrent tous leurs efforts sur la qualité. Or, et plus que jamais, l’élevage en barrique française est un gage de forte valeur ajoutée.»

Le chiffre : 58

La Fédération des tonneliers de France compte 58 adhérents, qui emploient au total plus de 1.900 personnes. Lors de la communication de ses chiffres sur l’exercice 2018, la fédération professionnelle a par ailleurs tenu à souligner la présence désormais dans ses rangs des entreprises du groupe Charlois.

Photo : En 2018, les adhérents de la Fédération des tonneliers de France ont produit 670.000 unités (+2%).

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°36…