Forêt / Amélioration des peuplements forestiers : mise en place d’une nouvelle aide

Le 28 juin 2018

Le 21 juin, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a annoncé la mise en place d’une nouvelle aide à l’amélioration des peuplements forestiers. Il est prévu que cette mesure s’inscrive dans une déclinaison régionale. Des appels à projets régionaux seront déployés par les Draaf avec dépôt des demandes d’ici septembre prochain.

Une nouvelle aide à l’amélioration des peuplements forestiers va être mise en place par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Cette mesure s’inscrit dans le cadre du volet “agricole” du Grand plan d’investissement (GPI) 2018-2022.

“Cette aide nationale, inscrite dans un dispositif pluriannuel 2018-2022, vise une double performance économique et environnementale”, explique le ministère de l’Agriculture.

“Ses objectifs sont d’encourager les investissements sylvicoles pour améliorer la qualité des peuplements à moyen et long terme, mais aussi de favoriser le développement d’une ressource en bois qui soit en adéquation avec les besoins des industriels. Elle doit aussi contribuer à inciter les propriétaires forestiers à entreprendre le renouvellement des peuplements de faible valeur économique et environnementale, permettre de préparer les forêts aux conséquences du changement climatique et des conditions sanitaires évolutives, mais aussi maximiser la séquestration de carbone par les arbres”. Le ministère de l’Agriculture précise que ce dispositif est adossé au Fonds stratégique de la forêt et du bois (FSFB), et doté pour 2018 de 4 millions d’euros. Il doit aussi concourir à la création de valeur et d’emploi, l’un des objectifs du programme national de la forêt et du bois (PNFB), en mobilisant et en gérant durablement la ressource forestière.

Le chiffre : 76,15 millions / Au total, 76,15 millions de plants forestiers ont été vendus en France au cours de la campagne 2016-2017 d’après les derniers chiffres disponibles auprès du ministère de l’Agriculture. Ce chiffre est en progression de 4% par rapport à la période précédente 2015-2016 où il était de 73,54 millions de plants forestiers. Dans le détail, on observe que plus de 45 millions d’unités vendues sont des plants de pin maritime (Pinus pinaster), suivies au second rang par le douglas avec 9,49 millions de plants (Pseudotsuga menziesii).

“Complémentaire aux mesures des programmes régionaux européens Feader et du dispositif “Dynamic bois” de l’Ademe, ce nouveau dispositif va permettre aux propriétaires forestiers éligibles d’accéder à un soutien à l’amélioration des peuplements sur l’ensemble du territoire national”, ajoute le ministère de l’Agriculture.

Il est prévu que cette mesure s’inscrive dans une déclinaison régionale concertée, privilégiant la mutualisation des moyens apportés par chaque cofinanceur. Des appels à projets régionaux seront déployés par les Directions régionales de l’agriculture, de l’alimentation et de la forêt avec dépôt des demandes d’ici septembre 2018.

Le ministère de l’Agriculture précise enfin que les projets s’inscrivant dans les actions et/ou zones prioritaires définies dans les Programmes pluriannuels régionaux de développement forestier (PPRDF) ou les Programmes régionaux de la forêt et du bois (PRFB), en cours d’élaboration, seront privilégiés.