En direct avec Florence Mompo, directrice du salon Eurobois

Le 4 février 2020

Emploi/formation et atelier 4.0 seront les deux thèmes phares de la prochaine édition d’Eurobois, qui se tiendra à Lyon du 4 au 7 février et s’annonce riche en événements divers, notamment en lien avec la vocation technique que le salon avait déjà soulignée en 2018. Florence Mompo, sa directrice, revient en détails sur les raisons de ces choix.

Le Bois International – Pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a amené à mettre en avant ces deux thématiques, et comment cela se traduira globalement sur le salon ?

Florence Mompo : Nous animons un comité de pilotage associant des industriels de la filière bois, et il en est ressorti que l’emploi et la formation et l’atelier 4.0 constituaient actuellement des sujets prioritaires. Le 4.0, en l’occurrence, fait écho à la préoccupation constante des industriels du secteur de gagner en productivité afin d’être plus compétitif au niveau international, le tout via l’outil numérique. Plusieurs ateliers interactifs dédiés au sujet du 4.0 seront organisés en partenariat avec le Symop, sous forme de retours d’expériences et de témoignages. En ce qui concerne l’emploi et la formation, force est de constater que les entreprises de la filière bois sont plus que jamais confrontées à des problématiques de recrutement. D’où notre idée d’initier cette année le Campus Eurobois, incluant divers acteurs et organismes de formation (Afpia, ESB, Fibois, Les Compagnons du Devoir, La Fédération Compagnonnique, Neopolis, le Lycée du Bois de Mouchard, l’Enstib, ainsi que Formabois, organisme québécois, le Campus des Métiers et des Qualifications, ou encore Fibois Grand-Est). Des ateliers et conférences seront organisés par les organismes présents, et des offres d’emploi seront disponibles en consultation sur un mur de l’emploi et sur des écrans tactiles, durant les quatre jours du salon. Le 5 février aura lieu la Journée de l’emploi, coorganisée avec Pôle emploi, avec la mobilisation des demandeurs d’emploi sur le salon, et la présence des professionnels du recrutement, l’objectif étant à la fois de promouvoir les métiers de la filière et aussi de créer un lien entre industriels et demandeurs d’emploi. On attend environ 1.500 élèves durant les quatre jours du salon.

L.B.I. – Quels seront les autres temps forts de cette édition 2020 ?

F. M. : L’une des nouveautés de cette année sera la Fabrik Eurobois, consistant en une animation réalisée par les Compagnons du Devoir et dédiée à l’agencement, une première sur Eurobois. Les jeunes charpentiers et menuisiers, en cours de formation chez les Compagnons du Devoir, réaliseront une maison en ossature bois de l’enveloppe à l’aménagement intérieur. L’animation inclura la présentation du concept prospectif hybride Co-Home créé par les équipementiers de l’Ameublement Français avec une visite virtuelle et des éléments fabriqués par les Compagnons du Devoir, ainsi que la réalisation d’un bureau, de sa conception à son installation, par les apprentis Compagnons, avec l’appui des entreprises, qui selon leurs domaines, fourniront les matériaux, ou faciliteront l’accès à l’outillage nécessaire pour la fabrication. Les visiteurs pourront participer à l’aménagement de la maison en suivant les formations courtes proposées par les Compagnons du Devoir, comme la fabrication des objets intégrant de l’électronique ou la programmation d’automatismes.

Le salon accueillera aussi à nouveau la sélection du Concours européen des jeunes charpentiers, ainsi que les Trophées Eurobois, un atelier de fabrication de panneaux ossature bois et un autre dédié à la robotique, ou encore une exposition réalisée avec le concours de l’association France douglas, de produits construction à base de douglas.

L.B.I. – Le salon entend-il poursuivre son ouverture vers l’amont de la filière ?

F. M. : En effet, et pour preuve les visiteurs pourront découvrir une animation dédiée au sciage. La Fédération nationale du bois, avec laquelle nous avons mis en place un partenariat, tiendra quant à elle son assemblée générale le 5 février, sachant que le stand de la FNB accueillera un espace dédié aux scieurs, la Fédération organisant à l’occasion du salon des rencontres de professionnels de scieries ainsi que des ateliers.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°05…