Recevoir la newsletter

Magazine

Un 3e trimestre correct pour les feuillus mais plus compliqué pour les résineux

IMG_6938.JPG

Crédit photo SD

Le 21 novembre, France bois forêt et le Centre d'étude de l'économie du bois ont publié les résultats de leur baromètre de conjoncture pour les exploitations forestières-scieries au troisième trimestre 2022. Les tendances enregistrées par les deux domaines de spécialité de la transformation du bois sont assez différentes. Si l'analyse montre que l'activité des professionnels du feuillu est restée "bonne sur le marché français", les entreprises du résineux ont quant à elles subi un important retournement de conjoncture au cours de la période étudiée.

Dans le cadre de son observatoire économique, France bois forêt a diffusé le 21 novembre une analyse de l'activité des exploitations forestières scieries au troisième trimestre 2022. Elle fait état d'une stabilisation du chiffre d’affaires des entreprises et d'un courant d’affaires correct pour les industriels du feuillu "malgré plusieurs signaux modérateurs liés à la conjoncture internationale" précise l'interprofession nationale (variation globale du chiffre d'affaires du secteur feuillu de -22,6 % par rapport au 2e trimestre 2022) ; et d'un tournant dans la dynamique des scieries résineuses caractérisé par un effondrement du marché français "avec un arrêt net des commandes et livraisons" (variation globale du chiffre d'affaires du secteur résineux de -24,4 % par rapport au 2e trimestre 2022).

Pour les exploitations-scieries à dominante feuillus, les conclusions des travaux conduits avec le Centre d'étude de l'économie du bois (CEEB) soulignent par ailleurs que "le stock de produits finis continue de fondre. Il est lié au fait que les scieries ne peuvent s’approvisionner qu’à hauteur de 80 % de leurs besoins. La crise se propage en 2e transformation. Pas d’accalmie sur le front des prix du bois. Ces derniers continuent de rester élevés. Les scieurs continuent de répercuter à leurs clients les hausses de prix du bois mais le trimestre démontre que la hausse arrive maintenant à son maximum. Les scieries voient une dégradation accélérée de leurs marges".

Côté résineux, "changement radical sur le trimestre avec une remontée des stocks", écrit France bois forêt. "Les prix d’achat s’en ressentent avec des réajustements d’ampleur. Les prix de vente restent corrects mais avec une inversion de tendance rapide. Forte dégradation des marges sur le trimestre."

Pour les semaines à venir, l'analyse de l'Observatoire économique de France bois forêt montre que le prix d’achat des grumes et les difficultés d'approvisionnement restent les principales préoccupations des scieurs de feuillus quand les professionnels du résineux sont quant à eux davantage préoccupés par la hausse du prix de l'électricité ou le manque de visibilité au niveau de leur activité.

Première Transformation

Scierie

Exploitation forestière

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15