Recevoir la newsletter

Magazine

Une quatrième génération à la reprise de la scierie Collignon

{ element.images.0.titre }}


La scierie Collignon, dans l’Aube, entraîne une 4e génération dans le sillage d’une même passion que ses aînés : tirer, en particulier, la quintessence du chêne et satisfaire une large et fidèle clientèle.


La scierie Collignon est installée dans le village d’Ervy-le-Chatel, dans l’Aube. Elle est implantée à mi-chemin entre Auxerre et Troyes. Un emplacement de choix puisque situé dans la large couronne parisienne et surtout au cœur d’un massif forestier, la Champagne humide, où poussent des chênes correspondants à ceux que la scierie auboise recherche.

Cette scierie a été créée en 1905 par Victor Collignon, arrière-grand-père, décédé durant la seconde guerre mondiale en déportation. Une scierie qui poursuivra son activité pendant cette dure période grâce à la pugnacité de l’arrière-grand- mère et du contremaître. Ensuite, Edgar Collignon, grand-père, prend le relais à la fin de la guerre, puis son fils Roger lui succèdera. Le grand saut dans la modernité, se fera en 1999, quand Roger construira une nouvelle scierie, à l’écart de l’ancienne, afin de pouvoir poursuivre l’exploitation pendant les travaux. De nouveaux bâtiments, une nouvelle scie à grumes et les mécanisations attenantes y verront le jour.


Roger Collignon est un passionné qui associe à part entière l’exploitation forestière, le sciage et il lui arrive même parfois d’avoir des «regrets» à récolter un très beau bois. Aujourd’hui, et bien qu’ayant fait valoir ses droits à la retraire, il est toujours là pour transmettre son expertise et son savoir-faire à ses enfants.

La succession a été officialisée en 2012. Aujourd’hui, Laurent Collignon et son épouse Séverine dirigent cette SARL, de 1.500.000 euros de chiffre d’affaires en 2020 et qui emploie 8 salariés. Il est à noter que c’est Séverine qui a rejoint la première son beau-père. Séverine a «appris le métier» en réceptionnant des plots, en empilant des avivés et en cherchant à comprendre au plus près les souhaits et exigences de la clientèle. Aujourd’hui, elle est en charge de toute la partie administrative de l’entreprise. Laurent, quant à lui, a repris en main la destinée de l’entreprise familiale après des études commerciales et une quinzaine d’années passées comme cadre commercial chez Unibois, puis dans le groupe PGS  […] 

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°12… 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format