Recevoir la newsletter

Magazine

Une nouvelle scierie pour Dambo frères équipée d’une ligne LBL Brenta

{ element.images.0.titre }}


Thibaud et Vincent Dambo ont repris depuis cinq ans la scierie Bouyge, à Saint- Pardoux-l’Ortigier (Corrèze), située près de la jonction entre l’A20 et A89. Ils ont investi plus d’un million d’euros pour l’équiper d’une ligne LBL Brenta et multiplié le chiffre d’affaires par cinq.


Natif de la région parisienne, Thibaud Dambo savait qu’il travaillerait dans le secteur du bois dès l’âge de douze ans. Après un Bac technologique sciences et technologies de l’agronomie et de l’environnement, il avait un objectif en tête, intégrer l’école forestière de Meymac pour préparer un BTS gestion forestière en alternance. A l’issue de sa formation en 2007, il reste en Corrèze et décroche un poste de responsable de secteur au Comptoir des bois de Brive, qu’il occupera durant neuf ans. «J’ai toujours voulu traiter le bois de A à Z, de l’achat au sciage», assure le trentenaire. «Une opportunité s’est présentée avec la scierie Bouyge qui était l’un de mes clients. Le patron Gérard Bouyge, troisième génération à la tête de cette scierie familiale fondée en 1930, n’avait pas de successeur, j’ai repris l’entreprise en avril 2016 en m’associant avec mon frère Vincent qui a quitté la société d’espaces verts de notre père qu’il gérait.» Les deux frères recrutent Gérard Bouyge, le temps qu’il passe la main et leur apprenne à scier. Ce dernier prend sa retraite en juillet 2017.

Après son départ, les repreneurs montent un programme d’investissements pour remplacer la ligne de sciage vieillissante. «Le matériel était arrivé au bout et les capacités de production limitées par rapport aux marchés que nous avions. Au début, nous envisagions de modifier la scierie et finalement, nous avons décidé de repartir à zéro en montant une ligne neuve et en construisant un bâtiment attenant de 600 m2», explique Thibaud Dambo. Aujourd’hui, la surface couverte atteint 1.100 m2.


Des investissements supplémentaires programmés


Leur choix se porte sur une ligne LBL Brenta équipée d’un chariot Spider gros bois, doté de quatre bornes indépendantes avec retourneurs ciseaux, ouverture de 1.260 mm, graissage automatique centralisé et bâti de 140 cm avec inciseur. Installée depuis deux ans, la ligne peut traiter des grumes feuillus ou résineux jusqu’à 10 m de long et 130 cm de diamètre. Une sortie est réservée aux bois de charpente, une autre aux traverses et bois d’appareil qui passent sur une scie de marque J. F. Scie, la première réalisée par ce fabricant du Jura […] 

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°17… 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format