Recevoir la newsletter

Magazine

Sciage automatique : Adga utilise le système de Primultini

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo

Le sciage automatique sur scie à grumes est une solution technique que développent certains fabricants européens, dont l’italien Primultini depuis déjà le début des années 90. Un tel système équipe notamment le fabricant de mètres en bois Adga depuis 2009.


L'entreprise Adga, basée à Mainhardt près de Stuttgart, est la plus importante fabrique au niveau européen, et peut-être même au plan mondial, de mètres de précision en bois, pour la menuiserie. Elle existe depuis 1923. L’essence utilisée est uniquement du hêtre. depuis 2009, l’entreprise s’est dotée du système de sciage automatique de Primultini. La machine produit toujours la même épaisseur de planches, soit 33 mm, débitée en plots ou en avivés.

Les planches sont ensuite triées par largeur sur trois étages et empilées avec une ventouse. Les paquets sont stockés à l’extérieur pour subir un séchage à l’air, puis après plusieurs mois dehors, ils sont transportés dans l’atelier de menuiserie pour y être débités et montés pour en sortir un produit fini, personnalisable à la demande du client.


Motivation de l’entreprise

L’idée principale de l’acquisition de la machine de sciage automatique pour l’entreprise Adga a été de simplifier le travail du scieur. Cette solution technique proposée par Primultini répond à diverses demandes : produire en flux constant, optimiser le sciage et gain de volume. Mais l’amélioration du rendement matière est vite venue compléter les objectifs de cet investissement. Il est constaté, après enquête, que l’opérateur conducteur de la machine est ravi du principe de débit. L’employé peut ainsi se concentrer davantage sur les tâches périphériques de la scie de tête, ce qui permet un gain de temps dans l’enchaînement des opérations et d’être moins fatigué à la fin de la journée.

L’entreprise allemande Agda a choisi le fabricant italien Primultini pour la taille de l’entreprise, pour les équipements dont elle est dotée, mais aussi pour le nombre de machines produites par an : environ 35 lignes. Ce qui en fait le premier fabricant européen de scie à ruban.


Composition et fonctionnement du système


Le système de sciage automatique se compose d’un bâti 1600 modèle SIC, d’un chariot deux bornes indépendantes, modèle CFK, équipé d’un amenage 75 CV modèle IIC. La division PRIM 602 avec optimisation est équipée d’un mode de sciage automatique. La machine de sciage est également dotée d’un slabber modèle WSA et d’un inciseur d’écorces monté sur le bâti. L’ensemble de la mécanisation a été réalisé par Pribo, la société filiale de Primultini. L’opérateur charge le billon sur le chariot, positionne celui-ci pour le scier dans le sens des fibres. La mesure du diamètre du billon est faite après griffage, et une optimisation est effectuée par rapport aux produits souhaités. Le diamètre de la bille est pris à l’aide de photocellules, installées dans une structure embarquée sur le chariot, qui sont en lien avec l’optimisation.


Après la validation du schéma de débit par le scieur, l’opérateur lance le cycle automatique de sciage : mouvements du chariot et des bornes complètement automatiques, sans intervention de l’opérateur, jusqu’au retournement de la bille ou au rechargement d’un nouveau billon sur le chariot. La vitesse du chariot s’adapte à la dimension du billon et à la déviation de la lame et ce grâce à un capteur placé sur le bâti. Si la dernière planche a été évacuée, le chariot viendra se positionner automatiquement devant le chargeur, à «l’endroit idéal» pour charger le prochain billon.


Avantages du sciage automatique

Les avantages sont nombreux. Selon le fabricant, c’est d’abord l’optimisation des billes pour augmenter le rendement matière. Cela facilite aussi le travail pour l’opérateur : il est uniquement contrôleur du sciage qui est en cours, tout comme sur une ligne Canter. Il peut, en effet, se concentrer davantage sur les tâches autour de la scie de tête : préparation de la prochaine bille à scier, réapprovisionnement du deck de chargement, contrôle de l’évacuation des pièces derrière la scie, etc. Une meilleure précision est assurée au sciage, ainsi qu’une augmentation du volume produit en fin de journée. Il est à noter qu’une installation de cette nouvelle génération de matériel de sciage est prévue dans le courant de cette année 2021 dans le Sud de la France.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°15… 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format