Recevoir la newsletter

Magazine

FNB : des propositions pour augmenter la disponibilité des sciages français

{ element.images.0.titre }}


Le marché français est en demande de sciages résineux et l’augmentation des prix se poursuit. Dans un compte-rendu de réunion daté du 16 avril, la Fédération nationale du bois (FNB) formule des propositions «pour accroitre encore les volumes disponibles et adoucir les hausses de prix» (sic).


Depuis plusieurs mois, la demande en sciage résineux est au plus haut. Une part importante de la production européenne est directement exportée vers les États-Unis où le secteur de la construction enregistre une forte reprise d’activité après le coup d’arrêt provoqué par les conséquences de l’épidémie de Covid-19. En Asie, les acheteurs chinois repassent des commandes après avoir réduit leurs importations en raison de la hausse des prix.

Conséquence : la situation continue de se tendre en matière d’approvisionnement sur le marché français. «On ne parle pas de pénurie mais bien d’une compétition inédite entre acheteurs de sciages de résineux pour l’accès à la matière», écrit la FNB dans le compte-rendu de la réunion du 16 avril de sa commission des sciages résineux. «Force est de constater que les acheteurs français ont des prix trop peu attractifs pour sécuriser l’acquisition de la matière disponible.» L’organisation professionnelle souligne par ailleurs que la situation est très différente en fonction de la région et de l’approvisionnement des négoces et distributeurs. «Sur la partie ouest de la France, traditionnellement plus dépendante des importations, la situation est extrêmement tendue car soumise à la loi du marché européen. [...] Dans les autres régions françaises, malgré quelques difficultés, les négoces et distributeurs qui travaillent d’habitude avec des scieries françaises ne subissent pas de rupture d’approvisionnement ni de renégociations de prix à la livraison.»

Pour tenter de pallier le manque de sciages actuellement disponibles sur le marché français, la FNB vient de formuler trois propositions qui visent à aider à augmenter la production des scieries françaises. Elle demande en premier lieu de limiter l’exportation de grumes. «La problématique de l’approvisionnement en sciages est amenée à se transformer en problématique d’approvisionnement en grumes pour les scieries européennes et françaises. On ne peut exporter 12 millions de m3 de grumes d’Europe centrale vers la Chine sans que cela ne provoque de conséquences négatives sur l’approvisionnement des utilisateurs finaux en Europe, car ces grumes ne reviennent pas en Europe sous forme de sciages.

L’arrêt de l’exportation de grumes russes le 1er janvier 2022 constitue un véritable risque pour l’Europe. [...] La revalorisation des prix des sciages devrait permettre de mieux rémunérer les propriétaires forestiers et ainsi privilégier des circuits courts et écologiques.» Pour l’organisation professionnelle, des critères de sélection parfois déconnectés de la mise en œuvre des sciages pénaliseraient aussi les volumes disponibles. «Le marché français a été très fortement influencé ces dernières années par le comparatif avec les produits d’importation. Il en résulte une offre où l’aspect visuel est prédominant sur la résistance mécanique. [...] il convient de privilégier l’usage et donc la résistance mécanique à l’esthétique. Dans de nombreuses configurations, du C18 suffit amplement.»

Enfin, la FNB invite a redéfinir le système de la BFA qui serait source d’inflation artificielle des prix. «Ces «marges arrières» mériteraient d’être suspendues ou plafonnés pour redonner de la compétitivité immédiate au marché français. Autant une BFA qui correspond à un réel service aux fournisseurs ne peut être discutée, autant certaines BFA comme celle sur le transport n’ont aujourd’hui aucune contrepartie légitime.»


Le chiffre : 600 000 m3


La FNB estime qu’en 2020, 600.000 m3 de grumes de résineux ont été exportés de France vers la Chine. «Soit l’équivalent du déficit d’importation qui met à mal le marché actuel», précise l’organisation professionnelle.

Retrouvez la suite de l’interview dans notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°17… 

 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format