Recevoir la newsletter

Magazine

Prix des bois : l’ONF signale une forte hausse au premier semestre

Futaie_de_chEnes_Nathalie_Petrel_ONF.jpeg

Crédit photo ONF-Nathalie Petrel

La hausse du cours des bois en forêt publique s’est poursuivie au premier semestre. L’Office national des forêts a publié le 12 juillet une analyse de conjoncture dans laquelle elle écrit notamment que « les prix s’envolent pour les bois issus des forêts de l’État et des collectivités ».

Dans sa lettre de conjoncture n° 9 diffusée le 12 juillet, l’Office national des forêts annonce que, de janvier à juin, le chiffre d’affaires des ventes de bois issus des forêts publiques a progressé de 29 % par rapport à 2021. « L’industrie nationale porte la demande, autant en bois façonnés qu’en bois sur pied. Nous avons eu de bonnes conditions d’exploitation liées à la météo et très peu d’invendus », indique Aymeric Albert, chef du département commercial bois à l’ONF.

Benoît Généré, chargé de mission marché bois pour l’établissement public, nuance toutefois le propos quant à l’évolution du marché dans les prochains mois, évoquant successivement les conséquences de l’inflation sur les produits à la consommation et de la guerre en Ukraine : « Les carnets de commandes sont pleins jusqu’en septembre, mais la filière forêt-bois s’inquiète pour ces prochaines années ». […] « Les bois et sciages russes n’alimentent plus l’Union européenne et la filière forêt-bois ukrainienne, traditionnellement une importante productrice de palettes, est très affectée. Les acheteurs internationaux se réorientent vers d’autres marchés pour se fournir, notamment en France ». Pour l’ONF, « à court terme, les entreprises françaises du bois sont plus sollicitées pour compenser l’arrêt des usines en Europe de l’Est. À plus long terme, plane l’inquiétude d’une production insuffisante en sciage, une hausse des prix, des retards sur les chantiers et d’autres pénuries ». Dans le détail, l’ONF fait état d’une augmentation générale des prix des bois sur pied : sapin-épicéa (+68 %), chêne (+37 %), hêtre (+15 %), pin sylvestre (+20 %). « Sur le douglas, les prix croissent moins, à +24 % », précise l’établissement public qui assure par ailleurs que « les contrats d’approvisionnement de l’ONF joueront à terme leur rôle stabilisateur du marché ». Côté bois façonnés, la hausse des prix est également très nette : chêne (+56 %), sapin-épicéa (+33 %), pin maritime (+29 %), pin sylvestre (+27 %), douglas (+22 %), hêtre (+10 %).

ONFsurpied.png

Crédit photo : ONF

ONFfaconnE.png

Crédit photo : ONF

344,7 M€

L’ONF indique que le montant de la vente des bois issus de forêts publiques s’élève à 344,7 millions d’euros de janvier à juin 2022.

Première Transformation

Emballage/palette

Scierie

Exploitation forestière

Forêt

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15