Recevoir la newsletter

Magazine

Les emballages bois pèsent 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires

{ element.images.0.titre }}


En partenariat avec le cabinet Galliléo, le pôle Emballage bois, (Siel, Seila et Sypal/FNB), vient de réaliser une étude structurelle de marché à partir des données 2019. Les conclusions présentées par les organisations professionnelles le 21 janvier soulignent entre autres une progression régulière du chiffre d’affaires de l’emballage léger depuis 2015, l’ancrage local des activités de caisserie mais aussi l’incidence de la concurrence européenne sur le marché français de la palette.


Le pôle Emballage bois, qui réunit le Siel, le Seila et le Sypal, a présenté le 21 janvier les résultats de son étude structurelle de marché réalisée l’an dernier à partir des données 2019. Le chiffre d’affaires global de l’emballage bois (hors tonnellerie) s’élève à 1,5 milliard d’euros. «Ce chiffre d’affaires met en avant le poids important du secteur au sein de la filière forêt-bois», commente Jean-Philippe Gaussorgues, président de la commission palettes FNB/Sypal. «A titre de comparaison, le chiffre d’affaires de la construction bois pèse environ 1,9 milliard d’euros. Nous pouvons également préciser que le chiffre d’affaires embarqué est de 2,4 milliards d’euros, c’est-à-dire toutes activités confondues.»

En France, 860 entreprises produisent et réparent des emballages en bois pour un total de 17.400 emplois directs. Elles consomment 16% (1.787.000 m3) de la production nationale de sciages, dont 1,5 million de m3 pour la fabrication de palettes, mais aussi 513.000 m3 de grumes et 175.000 m3 de bois sous forme d’autres types d’approvisionnement (bois moulés, contreplaqué, OSB...). «70% des sciages consommés sont français et 93% des clients sont implantés sur le territoire national», précise Jean-Philippe Gaussorgues. A titre indicatif, le secteur évaluait en 2015 sa consommation globale de sciages neufs à 2.173.000 m3, dont 1,63 million de m3 pour la fabrication et le reconditionnement de palettes, et respectivement 445.000 m3 et 102.000 m3 de sciages neufs pour la fabrication d’emballages industriels et d’emballages légers (+ 173.400 m3 de bois déroulés pour ces derniers)  […] 

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°4… 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format