Recevoir la newsletter

Magazine

Un premier trimestre 2022 marqué par une forte demande et des prix élevés

Dans le cadre de l’Observatoire économique de France bois forêt, le Centre d’études de l’économie du bois (CEEB) a diffusé le 19 mai son bilan de conjoncture de l’activité des exploitations forestières et scieries au premier trimestre 2022. L’analyse fait état d’une progression globale de chiffre d’affaires dans le feuillu comme dans le résineux mais souligne aussi les difficultés que continuent de rencontrer les entreprises en matière d’approvisionnement.

Au premier trimestre 2022, le chiffre d’affaires global des exploitations forestières scieries à dominante feuillus a progressé de 20 % par rapport aux trois derniers mois de l’année 2021. « La demande reste soutenue dans toutes les qualités. Les prix des sciages continuent de progresser pour suivre la très forte hausse des grumes », indique l’analyse du Centre d’études de l’économie du bois publiée mi-mai dans le cadre de l’Observatoire économique de France bois forêt. « Le marché français reste très demandeur en particulier dans le secteur du parquet ».

+14 % à l'export

Dans le détail, le chiffre d’affaires des exploitations forestières scieries à dominante feuillus a augmenté de 23,8 % en France au premier trimestre par rapport à quatrième trimestre 2021 et de 14 % à l’export. « Le marché, en particulier dans les pays de l’Est, continue d’être en forte demande. Idem pour le secteur asiatique », précise le CEEB. « Les scieries vendent plus qu’elles ne rentrent de grumes. Elles épuisent leurs stocks de produits. Cette situation due à la pénurie de grumes ne va faire que s’amplifier au fil des mois et entraîner la 2e transformation dans la crise d’approvisionnement des scieurs ».

Le résineux, un marché très dynamique

Côté exploitations forestières scieries à dominante résineux, le chiffre d’affaires global du secteur a augmenté de 16 % au premier trimestre 2022. « Le marché du résineux reste très dynamique avec un taux d’activité qui reste élevé. Des commandes mais des ordres de livraison qui ralentissent », analyse toutefois le CEEB. « Le marché français se situe sur un palier haut et une bonne dynamique » […] « Les scieries françaises continuent dans leur grande majorité à travailler en flux tendu ». En France, le chiffre d’affaires des exploitations forestières scieries à dominante résineux affiche une progression de 14,2 % par rapport au quatrième trimestre 2021. À l’export, il enregistre une hausse de 22,8 %, en raison notamment d’une forte demande en bois d’emballage.

Le chiffre : 90 %

Feuillus ou résineux, les cours des bois affichaient des niveaux élevés au premier trimestre 2022. Ainsi, 90 % des professionnels du feuillu interrogés dans le cadre de l’étude du CEEB estiment les prix des grumes supérieurs à la normale. Ce chiffre s’élève à 84 % dans le secteur du résineux où le prix d’achat des grumes a progressé « très fortement sur le trimestre dans toutes les essences et sur tout le territoire », précise l’organisation professionnelle.

Exploitation forestière

Edition verte

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15