Recevoir la newsletter

Magazine

La FNEDT réagit suite à un article paru dans Libération

{ element.images.0.titre }}

La Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT) a réagi le 20 septembre à un article paru dans le quotidien Libération mi-juillet. Elle s'indigne que l'une des personnes interrogées dans cet article appelle au sabotage d'engins forestiers.

Le 11 juillet dernier, le journal Libération publiait un article intitulé « Vie sauvage/Décroissance : les «autonomistes» sortent du bois »*. Dans ce sujet, le quotidien donne notamment la parole à plusieurs auteurs d’ouvrages ou de publications en ligne consacrés à la vie en autonomie, au plus près de la nature. Parmi ceux-ci, Jonathan Attias, conférencier, journaliste, enseignant en communication politique à l’université de Cergy, appelle à « neutraliser des engins forestiers ». « On appelle ça du « désabotage », car le saboteur c’est celui qui détruit l’écosystème », poursuit ce trentenaire également à l’origine, avec sa compagne Caroline Perez, de la création d’un mouvement baptisé Désobéissance fertile.

Des propos qui n’ont pas manqué de faire réagir la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT), notamment son président Gérard Napias : « Nous n’acceptons pas un appel au sabotage d’engins forestiers ». Dans un communiqué diffusé le 20 septembre, il se dit « choqué de la banalisation du recours à la violence et appelle à ne pas céder au cycle de la violence ». La FNEDT ajoute que « les ETF refusent d’être les otages de querelles sans fin sur les modes de gestion forestière qui relèvent du choix des propriétaires forestiers publics et privés, des conseils et experts, des marchés mais aucunement des entreprises de travaux sylvicoles et forestiers ». L’organisation professionnelle indique qu’elle a « relayé la réaction des entrepreneurs dans un courrier au ministre de l’Agriculture » et espère que « les assises nationales de la forêt annoncées pour cet automne [seront] une occasion de faire baisser la tension sur la forêt, de revenir à un climat apaisé mais aussi mettre en avant les métiers de la forêt et leur attractivité ».

Dans la perspective d’informer le grand public sur les métiers des professionnels de la forêt, elle rappelle par ailleurs qu’un livre pour enfants intitulé « Les travaux de la forêt » est paru le 10 septembre aux éditions Fleurus.

 

* article consultable en accès libre sur le site https://www.agirpourlevivant.fr/

Auteur

  • SD

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format