Recevoir la newsletter

Magazine

Des rencontres pour réaffirmer le lien entre l’amont et l’aval de la filière bois

RencontresUICB-FNB.png

De gauche à droite : Jacques Ducerf, président de la FNB, Frédéric Carteret, président de l'UICB et de FBIE, Jean-Michel Servant, président de France bois forêt.

Relocalisation, sécurisation des approvisionnements et adaptation des outils industriels à une demande croissante, étaient les principaux thèmes au centre des rencontres professionnelles organisées le 28 avril à Paris par l’Union des industriels et constructeurs bois (UICB) et la Fédération nationale du bois (FNB). Une première édition au cours de laquelle les représentants des scieurs, des industriels et des constructeurs bois ont notamment tenu à réaffirmer leur volonté de travailler ensemble.

Le 28 avril à Paris, l’Union des industriels et constructeurs bois (UICB) et la Fédération nationale du bois ont organisé des rencontres professionnelles pour plancher sur les problématiques communes aux scieurs, aux industriels et aux constructeurs bois. « Les crises récentes ont démontré l'importance de limiter la dépendance de l’industrie française aux produits importés, afin de sécuriser l'activité des entreprises et structurer la filière », ont indiqué les deux organisations professionnelles à l'issue des débats. « Tant pour les opérateurs de la première transformation du bois que pour les industriels du bois construction, il est essentiel de disposer d’une bonne visibilité sur les accès aux ressources et leurs débouchés. À l’heure où la décarbonation de la société va induire un recours plus important aux matériaux biosourcés, et en particulier au bois dans la construction, ce besoin de visibilité devait s’incarner dans des échanges directs en « face à face » entre scieurs, industriels et constructeurs. L’objectif de ces premières Rencontres professionnelles UICB – FNB visait donc, au-delà du développement de la contractualisation pour sécuriser les approvisionnements, un regard croisé permettant l’analyse des projections de l’offre au regard des besoins du marché, afin d’adapter les outils industriels pour répondre à une demande croissante ».

Un nouveau chapitre

En présence des présidents des interprofessions France bois forêt et France bois industries entreprises, l’UICB et la FNB ont souhaité que ces rencontres constituent une première étape pour répondre aux attentes du marché, dans la continuité des travaux effectués dans le cadre des Assises de la forêt et du bois. « Le dialogue permanent entre nos industries est une condition à la réussite de notre projet de filière », a ainsi expliqué Frédéric Carteret, président de l’UICB et de FBIE.

« Nous ouvrons aujourd’hui un nouveau chapitre dans l’histoire de la filière forêt-bois, les échanges riches et fructueux au cours de cette journée prouvent que notre investissement est à la hauteur des enjeux ». Pour le président de la FNB, ces premières rencontres entre scieurs, industriels et constructeurs bois auront permis de franchir un cap quant à la structuration de la filière. « Celle-ci est attendue de longue date par nos clients respectifs », précisait quant à lui Jacques Ducerf. « Les crises que nous venons de vivre nous rapprochent car nos intérêts convergent. Nous avons l’obligation de réussir la relocalisation de nos activités pour que le bois avance. »

Pour le président de France bois forêt Jean-Michel Servant, « la filière s’est engagée depuis deux ans dans une démarche réellement collective, afin de contribuer à la décarbonation de l’économie et renforcer la souveraineté du pays. Ces premières rencontres s’inscrivent dans cette dynamique, incarnée depuis la publication du Manifeste de la filière forêt-bois et le travail réalisé dans le cadre des Assises. Le succès de cette journée montre que nos entreprises sont prêtes à relever ce défi, qui nous permettra d’atteindre la neutralité carbone que la France s’est fixée pour 2050 ».

Les organisateurs ont indiqué que, dans la continuité de cette première date proposée à Paris, d’autres rendez-vous, également pilotés par l’UICB et la FNB, seront prochainement programmés en régions.

Le chiffre : 80

Environ 80 participants, membres à proportion quasi-équivalente de la FNB ou de l’UICB, ont participé à la première édition de ces rencontres professionnelles.

Exploitation forestière

Edition verte

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15