Recevoir la newsletter

Magazine

Communes forestière : un outil en ligne pour mesurer l’impact d’un projet bois

{ element.images.0.titre }}

La Fédération nationale des communes forestières a annoncé fin mars la mise en ligne d’un outil qui vise à mesurer l’impact direct des investissements d’une collectivité sur son territoire pour un projet de construction, de réhabilitation et d’aménagement en bois. Nommé ART pour Analyse des retombées territoriales, il a été développé par la FNCOFOR, en collaboration avec l’agence de notation Biom-Attitude. «En croisant de nombreuses données économiques, sociales et environnementales, ART mesure l’impact, sur un territoire donné, d’un projet porté par une collectivité et qui intègre du bois», indique la FNCOFOR. «En ligne sur https://art.fncofor.fr, les élus auront en direct un ordre de grandeur des retombées sur leur territoire en rentrant plusieurs paramètres – surface, type de bâtiment, budget, origine des bois, origine des entreprises…–. Pour une évaluation plus complète, les élus pourront contacter l’association des Communes forestières de leurs régions. Avec ART, c’est toute la filière forêt-bois française qui crée de la valeur ajoutée non délocalisable : activités, emplois, contribution environnementale.»

Pour calculer l’indice ART d’un projet, l’outil tient compte entre autres de la localisation, du coût de l’activité de chaque partie prenante, de l’origine, de l’essence et du volume des bois mis en œuvre. Sur la plateforme en ligne, l’association qui fédère plus de 6.000 collectivités souligne que l’indice obtenu multiplié au montant du budget bois d’un projet correspond à la part d’économie qui reste sur un territoire. «Les emplois créés ou maintenus par votre projet sur votre territoire sont évalués», ajoute la FNCOFOR. «Cet indicateur tient compte de l’ensemble des activités de valorisation depuis la forêt jusqu’au produit bois.» L’indice ART permet également à une collectivité d’estimer la surface forestière nécessaire à la production des bois mis en œuvre sur la base d’un cycle sylvicole complet de 80 ans ainsi que la quantité de CO2 stocké et évité par son projet.

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format