Recevoir la newsletter

Magazine

Le bois dans la tourmente de l’énergie : nouveaux horizons ou pressions ?

Article réservé aux abonnés

Stockageplaquettes.jpg

Les entreprises de la filière bois approvisionnent le secteur des énergies renouvelables tout en n'étant pas pour beaucoup autonomes énergétiquement. Ici un stockage de plaquettes dans une scierie qui fabrique des granulés.

Crédit photo F. Hermann

Nous assistons à l’imposition d’un changement de paradigme énergétique. La filière bois a les atouts conférés par la matière qu’elle transforme (1), qui la place en position de fournisseur d’énergie renouvelable. Mais, constituée de PME dépendantes des énergies traditionnelles, elle a la faiblesse, quand les stratégies énergétiques sont supra-territoriales et supra-nationales, d’être localisée (2). Sa chance est de pouvoir avancer dans la voie de l’autosuffisance énergétique : « Nous pourrions devenir autonomes en production d’électricité si l’État considère que c’est utile et accompagne nos investissements… » (3), écrit à la Première ministre la Fédération nationale du bois… Résister aux turbulences de la crise qui ne fait que commencer est pour l'heure la priorité…

Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant.

Vos identifiants de connexion sont incorrects

Déjà Abonnés ?

Saisissez vos identifiants

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Bois-Energie

Edition verte

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15