Recevoir la newsletter

Magazine

Une nouvelle pression exercée sur les exploitants forestiers français ?

Exploitation épicéas scolytés

Crédit photo Fabienne Tisserand

L’annonce par le ministre de l’Agriculture de sa volonté d’exercer une pression financière sur les propriétaires forestiers privés pour qu’ils adoptent le label UE est susceptible de porter un nouveau coup au moral des exploitants.

Pour privilégier la transformation du bois en France, ou en Europe (un principe que nul ne met en cause dans la filière), la contractualisation avec les industriels et le label UE, qui exige une garantie de transformation in fine des chênes achetés en France ou en Union européenne, sont promus. Ce label UE, qui a fait par ailleurs l’objet d’une délibération du conseil d’État le 2 juillet 2021, concerne les lots de bois des forêts publiques, mais a déjà été pratiqué par des gestionnaires de forêts privées.
lors d’un passage télévisé sur France 5*, le ministre de l’Agriculture Julien Denormadie a évoqué la mise en place d’une pression à la labellisation pour les propriétaires et gestionnaires privés, déclarant : "L’Etat va ajouter 600 millions d’euros pour les forêts. Je le dis très clairement : […] si vous jouez le jeu, que vous faites du label UE, de la contractualisation, que vous faites vivre nos scieries, et bien vous aurez une incitation, un taux de subvention sans commune mesure avec le cas où vous ne joueriez pas le jeu".
Mieux que jamais depuis la crise du Covid, les Français savent qu’ils doivent prendre avec précaution la parole des gouvernants, les chambres d’écho de médias se substituant aux débats pour l’entérination hâtive de celle-ci. Les propos n’en sont pas moins durs à entendre pour les exploitants qui se plaignent déjà de leur côté qu’il y a de moins en moins de lots non labellisés de coupes d’essences variées dans les catalogues proposés par l’ONF et que la part du bois bord de route labellisé en chênes augmente. Ils voient là une nouvelle manifestation de la volonté d’éliminer leur métier.
Le Syndicat des exploitants de la filière bois (SEFB) a adressé le 17 décembre 2021 une lettre au Président de la République relative au projet de mise en place d’une carte d’exploitant forestier. Elle était titrée « Carte d’exploitant-forestier : Monsieur le Président de la République, ne laissez pas votre ministre de l’Agriculture tuer les exploitants-forestiers ».
Évoquant leurs rôles dans la filière, les exploitants rappellent volontiers en ce moment l’écoulement des épicéas scolytés (ou d’arbres dépérissants et de qualité secondaire). Ainsi le 22 novembre dernier, le SEFB résumait en ces termes dans un communiqué les statistiques officielles des douanes chinoises portant sur les importations chinoises de bois en novembre 2021 : « Il ressort pour la France que les épicéas (spruce) qui sont essentiellement des bois scolytés arrivent avec 87.000 m³ en tête de nos exportations vers la Chine dont ils représentent près de 70% – soit sur 11 mois 794.000 m³ (versus 10.500.000 m³ pour l'Allemagne) ». Concernant les exportations de chênes, il notait : « Après la forte demande de juillet - août - septembre, les importations de chêne avec 25.000 m³ en novembre (derrière les États-Unis) marquent le pas (moins 40% par rapport au trimestre précédent). À noter que sur 11 mois, les exportations de chêne russe continuent de représenter 195.000 m3 ». Le SEFB ajoutait : « Avec 395.000 m3 sur 11 mois, les exportations de chêne français vers la Chine devraient avoisiner sur l'année 415.000 m3, soit un volume sensiblement égal à l'année 2018 ; ce qui représente 17%, soit 1 chêne sur 6. Quant aux importations de hêtre français, elles deviennent avec 1000 m3 en novembre quantités négligeables ». Précisons que les chiffres des volumes de chêne à l’export sont un point de discorde entre SEFB et Fédération nationale du bois (FNB).

 

* Émission C politique sur France 5 du 9 janvier 2022.

Forêt

Première Transformation

Gestion forestière

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15