Recevoir la newsletter

Magazine

Repérer les chenilles, les incendies et les chemins : 3 outils collaboratifs IGN

{ element.images.0.titre }}


La mise en commun d’informations peut être utile dans un panel d’activités forestières et favorisée par la création, impulsée par les utilisateurs, d’outils collaboratifs. L’IGN offre un outil générique, avec son Espace collaboratif, qui peut être utilisé par des groupes de professionnels, comme cela est le cas pour les forestiers des Vosges à la demande de la DDT pour le suivi du déploiement de la processionnaire du chêne. L’institut met aussi en œuvre des outils spécifiques dans le cadre de projets partenariaux comme la Base de données des incendies de forêt en France (BDIFF) ou l’outil de cartographie numérique pour le transport des bois, Naviforest, créé avec FCBA.


L'Institut géographique national (IGN), organisme public qui a absorbé en 2011 l’Inventaire forestier national (IFN), est le principal maître d’œuvre des outils d’acquisition et de traitement des données de statistique forestière pour l’État, et est chargé de la diffusion des connaissances induites, sous la forme de cartes (numériques) – son savoir-faire de base –, mais aussi de logiciels et d’interfaces de traitement des données forestières. Opérateur de la fabrication et de la mise en forme d’une connaissance forestière généraliste mise à disposition du public sur son site, l’IGN se met aussi au service des professionnels dans le cadre de projets collectifs variés pour la création d’outils collaboratifs en lien avec la filière forêt-bois.


Lors de sa série de conférences dédiées aux utilisateurs conduite ce début d’année à l’occasion du basculement le 1er janvier 2021 en «open data» de la plus grande partie des données IGN, dont les BD forêt v1 et v2, l’organisme a présenté trois outils collaboratifs utiles aux acteurs de la filière forêt-bois : le groupe vosgien «chenilles processionnaires» créé sur l’Espace collaboratif IGN, la Base de données des incendies de forêt en France (BDIFF), l’outil collaboratif national Naviforest dédié au transport des bois.


Traquer les chenilles

Dans les Vosges, département au taux de boisement de 50%, le chêne est présent sur plus de 60% du département. La chenille processionnaire du chêne est présente chaque année. Elle peut, à partir du troisième stade larvaire, devenir urticante et provoquer chez l’homme des démangeaisons très vives. Or, depuis 2017, sa présence s’est développée, et en 2020, tout le département a été touché.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°13… 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format