Recevoir la newsletter

Magazine

Paris / La filière bois entre au Conseil national de la transition énergétique

Après l'annonce à l'Élysée le 12 septembre de son entrée au Conseil national de l'industrie, la filière forêt-bois vient de franchir une nouvelle étape en intégrant le Conseil national de la transition énergétique. Une information confirmée par le Président de la République dans son discours prononcé le 20 septembre en ouverture de la conférence environnementale.

 

Dans son discours d'ouverture de la conférence environnementale, le Président de la République a confirmé la position stratégique de la filière forêt-bois en annonçant son entrée au Comité national de la transition énergétique, après avoir déjà annoncé, le 12 septembre dernier, son entrée au Conseil national de l'industrie.

"Nous nous félicitons des nouvelles orientations prises par le Président de la République François Hollande et le Gouvernement lors de la conférence environnementale les 20 et 21 septembre derniers qui annoncent notre place au sein du Conseil national de la transition énergétique", a déclaré Laurent Denormandie, président de France bois forêt. "Notre place est parfaitement légitime puisque notre filière s'inscrit quotidiennement dans les politiques industrielles, écologiques et économiques de notre pays", a précisé Luc Charmasson, président de France bois industries entreprises.

Le chiffre : 30% /  C'est l'objectif de diminution de la consommation nationale d'énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) d'ici à 2030 fixé par le Président de la République lors de la conférence environnementale du 20 et 21 septembre.

 

Le Président de la République a également souligné l'utilité de la création d'un fonds stratégique forêt-bois, pour "promouvoir la filière forêt bois à travers ce fonds". "La création de ce fonds stratégique confortera la pérennité de la forêt, la mobilisation du bois, et les innovations pour répondre à la double performance écologique et économique qui nous est demandée", a ajouté Luc Charmasson.

"Être au CNTE confirme notre rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique puisque nous stockons déjà 23% des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que dans le développement de la croissance verte", a souligné Laurent Denormandie, avant d'ajouter, "le potentiel de notre filière est prometteur : nous employons déjà 440.000 personnes, et la filière a été identifiée par le Premier ministre comme prioritaire pour le développement des emplois pour la transition écologique". Plus largement, les deux interprofessions se félicitent que "la filière forêt-bois s'inscrive dans le développement de la croissance verte de demain, dans la construction de la ville durable tant pour la rénovation thermique des bâtiments que pour l'aménagement du territoire et la lutte contre l'étalement urbain. Elle constitue un levier d'action fort dans la lutte contre le réchauffement climatique".


Forêt

Négoce

Première Transformation

Exploitation forestière

Scierie

Emballage/palette

Bois-Energie

Deuxième Transformation

Charpente

Construction bois

Menuiserie

Meuble

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15