Recevoir la newsletter

Magazine

ONF, FNCofor, FNB signent un accord sur les ventes de bois par contrats

Image

Le 8 décembre, l’Office national des forêts (ONF), la Fédération nationale des communes forestières (FNCofor) et la Fédération nationale du bois (FNB) ont officialisé un protocole d’accord qui fixe des objectifs de vente de bois par contrats d'approvisionnement. Le développement de ce mode de commercialisation pour le chêne était au centre des négociations.

L'ONF, la FNCofor et la FNB viennent d'officialiser la signature d'un protocole d’accord qui vise à développer les ventes de bois par contrats. Comme nous vous l'annoncions dans notre édition du 12 novembre, cet accord a fait l'objet de négociations serrées, notamment sur les ventes de chêne (Lire par ailleurs : «1re transformation : de nouveaux contrats d'appro' pour les scieurs de chêne», dans Le Bois International n° 38 du 12 novembre 2016). Pour cette essence, le souhait des transformateurs était de voir les nouveaux volumes contractualisés soustraits de ceux déjà façonnés par l'ONF et que cette évolution n'induise pas de diminution de la disponibilité en bois sur pied.

Le chiffre : 2,2 millions de m3 / Le volume total du chêne vendu en France en 2015 s'élevait à 2,2 millions de m3. L'ONF a commercialisé environ 50% de ce volume toutes forêts publiques confondues l'an dernier (61% sur pied et 39% façonnés) dont 55.000 m3 façonnés par contrats.

Globalement, cet accord s’inscrit dans la mise en œuvre du contrat d’objectifs et de performance (Cop) signé entre l’Etat, l’ONF et la FNCofor pour la période 2016-2020, qui a pour objectif de porter en 2020 la récolte de bois à 15 millions de m3 (6,5 en forêt domaniale et 8,5 en forêts des collectivités) et la part des bois vendus façonnés essentiellement par contrat d’approvisionnement à 30% des volumes vendus en forêt des collectivités et à 50% en forêt domaniale. Au-delà du chêne, il reprend également des objectifs de développement des ventes par contrats pour le hêtre, les résineux et le bois d'industrie/bois-énergie (voir encadré). «De manière concrète, l’accord conforte la vente de bois par contrat en fixant des objectifs de développement par catégories de produits (bois d’œuvre de chêne, de hêtre et résineux, bois d’industrie, bois-énergie), tout en maintenant un volume important de bois vendus sur pied en ventes publiques», explique l'ONF. L'Office précise que l'objectif est d'augmenter le volume de bois façonnés vendus par contrat d'environ 1,3 million de m3 d’ici fin 2020. Une progression qui devrait être assorti d'une augmentation des quantités de bois proposées telle que prévue dans le cadre du Cop 2016/2020 (environ + 700.000 m3). En 2015, les bois vendus par contrats représentaient 37% des bois vendus en forêt domaniale et 17,4% en forêt des collectivités.

Forêt

Scierie

Exploitation forestière

Première Transformation

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15