Recevoir la newsletter

Magazine

Le Gouvernement invite à recruter des salariés en insertion pour les futurs chantiers de reboisement

{ element.images.0.titre }}

Dans le cadre du plan France Relance, le ministère de l’Agriculture a lancé en fin d’année dernière un appel à manifestation d’intérêt (AMI) doté de 150 millions d’euros, avec pour objectif de renouveler 35 à 40.000 hectares de parcelles de forêt dépérissantes et de parcelles pauvres.

Le 16 juillet dernier, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie et la ministre déléguée à l’Insertion Brigitte Klinkert ont lancé un appel au recrutement de salariés en insertion pour les futurs chantiers de reboisement, via la plateforme «Le marché de l’inclusion» . «La reforestation fait appel à des activités de préparation de terrain – débroussaillage, dégagement de plantation, élagage, coupe et bûcheronnage –, et de plantation et entretien de jeunes boisements. Ces chantiers vont se déployer dans toute la France au cours de l’automne 2021, au travers de 35 opérateurs sélectionnés par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation», indique le Gouvernement. «Pour accompagner cette hausse de l’activité de reboisement, les structures de l’insertion par l’activité économique (IAE) sont des relais participant directement à la préservation des forêts françaises tout en menant la bataille de l’insertion professionnelle. L’insertion par l’activité économique permet aux personnes éloignées de l’emploi de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur insertion sociale et professionnelle par le biais de l’aide du ministère délégué à l’Insertion».

275 projets «verts» en cours d’examen

Le Gouvernement précise que ces structures accompagnent plus de 30.000 salariés en insertion sur les métiers de l’environnement, répartis sur cinq métiers principaux : bûcheronnage et élagage, entretien des espaces naturels, aménagement et entretien des espaces verts, protection du patrimoine naturel, sylviculture. Il ajoute qu’en 2020, 200 projets à vocation environnementale portés par des structures de l’IAE ont été soutenus à hauteur de 9,3 millions d’euros prévoyant la création de 1.750 nouveaux emplois. Cette année, le Gouvernement indique que 275 projets «verts» en cours d’examen devraient pouvoir conduire à la création de 2.600 emplois supplémentaires, soutenus par l’Etat pour près de 18 millions d’euros.

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format