Recevoir la newsletter

Magazine

Le Gabon 1er pays africain rémunéré pour réduction forestière d’émission de CO2

Gabon

Crédit photo Tela Botanica

Le Gabon est le premier pays d'Afrique à recevoir un paiement basé sur la réduction de ses émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts.

C'est ce qu'a indiqué dans un communiqué le 22 juin le ministère gabonais des Eaux et Forêts, des Mers et de l'Environnement. Ce premier paiement à hauteur de 17 millions de dollars américains en faveur du Gabon par la Norvège est effectué dans le cadre de l'accord historique signé entre les deux pays en 2019 portant sur 150 millions de dollars américains sur dix ans sous l'égide de l'Initiative pour la forêt de l'Afrique centrale (CAFI), un fonds multi-bailleurs géré par les Nations unies. « Ce premier versement de  l'Aide publique au développement (APD) correspond à la réduction de nos émissions historiques entre 2016 et 2017 par rapport aux niveaux d'émission annuels de 2006 à 2015, au prix de 5 dollars la tonne, qui aidera à financer des projets de préservation des forêts tout en ouvrant la voie pour finaliser les systèmes qui permettront au Gabon de vendre officiellement des crédits carbones à l'avenir. La reconnaissance par CAFI de notre système de surveillance et de nos données est particulièrement encourageante dans la mesure où elle constitue une référence mondiale en matière de paiements REDD+. Nous travaillons avec la Norvège pour développer des mécanismes de paiement qui nous permettront de stabiliser les forêts et d'inverser la déforestation et la dégradation des forêts dans les pays HFLD, plutôt que de simplement ralentir (ou réduire) la déforestation » a déclaré Lee White, le ministre chargé des Forêts.
Depuis 20 ans, le Gabon, couvert à 88 % de forêt, a préservé une grande partie de sa forêt tropicale vierge en créant 13 parcs nationaux, dont l'un est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. Ses forêts absorbent un total de 140 millions de tonnes de CO2 chaque année (l’équivalent du retrait de 30 millions de voitures de la circulation dans le monde). Le pays a également œuvré pour la certification FSC de toutes les concessions forestières. Les taux de déforestation sont constamment bas (moins de 0,08 %) depuis 1990. Les forêts gabonaises abritent une faune et une mégafaune vierges, dont 60 % des éléphants de forêt, considérés comme les « architectes » ou les « jardiniers » de la forêt pour leur rôle dans le maintien d'écosystèmes sains et récemment inscrits sur la liste des espèces en danger critique d'extinction.

Forêt

Gestion forestière

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15