Recevoir la newsletter

Magazine

La Russie veut garder ses grumes

Union économique eurasienne

Union économique eurasienne

Crédit photo

Au 1er janvier 2022, le gouvernement russe a confirmé les mesures d’évitement de l’export de bois non transformé qu’il avait annoncées.

Selon un communiqué de l’agence de presse russe Tass du 2 janvier, des taxes à l’export augmentées sont en vigueur dans le pays du 2 janvier au 31 décembre 2022 pour tous les bois présentant un taux d’humidité supérieur à 22% et une épaisseur et une largeur supérieures à 10 cm, ce qui équivaut à désigner les grumes et billons bruts.
Le taux de 200 €/m³ est fixé pour les résineux et le taux appliqué aux feuillus précieux varie de 250 à 370 €/m³, a indiqué le ministère de l'Industrie. Le taux pour ces bois résineux et bois de chêne était auparavant de 10 % mais au moins 13 et 15 €/m³ respectivement et de 10 % mais d'au moins 50 €/m³ pour le bois de hêtre et de frêne.
L’agence rapporte ces propos du vice-ministre de l'Industrie Viktor Evtukhov : « Cela a été fait pour augmenter l'exportation de produits à haute valeur ajoutée et pour empêcher les flux de certains groupes de produits ».
Celui-ci a aussi précisé que les mesures permettraient d'économiser jusqu'à 6 millions de mètres cubes de bois résineux en Russie pour le traitement par des entreprises nationales. Il a noté qu’elles auraient une influence sur l'amélioration de la qualité des produits sur le marché intérieur et induirait une baisse des prix.
À noter que ces droits ne seront en vigueur que pour les exportations en dehors de l'Union économique eurasienne, réunissant Russie, Biélorussie, Kazakhstan et Arménie (illustration).

Selon l’Unece et la FAO, les forêts couvrent 845.312 milliers d’hectares soit 49,8% de la Fédération de Russie (qui a une superficie de 17.075.400 km² et une population de 143,5 millions d'habitants). La forêt russe est à 100 % publique. Elle est à 2 % issue de plantation. 2 % de la surface est protégée. 54.106 milliers d’hectares sont certifiés. Le genre d'arbre le plus commun y est le mélèze (Larix). La forêt russe représente 77 tonnes à l’hectare de biomasse (136 tonnes en France).
Le stock de bois sur pied est de 81.071 millions de m³ (556 m³ par habitant contre 47m³ en France). La récolte s’élève à 218.400 milliers de m³ par an. En 2017, 3.282 milliers d’hectares de forêt russe ont brûlé.
La consommation de bois rond en 2019 a été en Russie de 187.342 milliers de m³ sous écorce. En 2019, la consommation de sciages a été de 11.152 milliers de m³ (76 m³ par milliers d’habitants contre 140 m³ en France). Celle de bois-énergie a été de 77.043 milliers de m³ (42.729 milliers de m³ en France).
La moyenne du prix des grumes à l’export a été de 70$/m³ en 2019 (88$/m³ en France). L’export en 2019 a représenté tout confondu (bois ronds, sciages, panneau, pâte, papier) 10.765.653 milliers de $ (5.586.295 milliers de $ en France). L’import a représenté 1.981.863 milliers de $ (7.830.909 milliers de $ en France).

Forêt

Première Transformation

Gestion forestière

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15