Recevoir la newsletter

Magazine

La chaire «Bioéconomie, forêts et territoires» – BioForTer – est lancée

{ element.images.0.titre }}


La chaire BioFortTer a dévoilé, au cours d’un webinaire de lancement de son programme scientifique le 5 mars, le pourquoi de sa création, et ses objectifs. Centrée sur la «bioéconomie forestière» et les enjeux territoriaux associés, cette nouvelle chaire a été créée par la Fondation Bordeaux université et réunit entreprises et organismes de recherche en Nouvelle-Aquitaine. Les conférences du webinaire de lancement ont mis volontairement l’accent sur les dilemmes associés à la «bioéconomie forestière», toutefois considérée comme un acquis.

La chaire d’entreprises «Bioéconomie, forêts et territoires», ou BioForTer, vise à développer une dynamique collective dédiée à la «bioéconomie forestière», impliquant l’ensemble des acteurs de la filière (entreprises, institutions, recherche et enseignement) en Nouvelle-Aquitaine. Le projet est labellisé par le pôle de compétitivité Xylofutur et porté par la Fondation Bordeaux université. Celle-ci relève quatre défis auxquels doit faire face le secteur forêt-bois de Nouvelle-Aquitaine :

- le changement climatique qui augmente la vulnérabilité et les risques qui se posent sur les facteurs de production forestiers ;


- la forte croissance de la demande en biomasse forestière à destination des secteurs énergétique, de la construction ou de la chimie qui crée une forte tension sur la ressource ;

- le cloisonnement des secteurs d’activités composant le système de production forestier qui limite les collaborations intersectorielles ;


- la prééminence des disciplines biotechniques qui limite les approches portant sur les sciences humaines, économiques et sociales (SHES).

À ces quatre défis, elle associe quatre enjeux pour la toute nouvelle chaire :

- identifier, définir et quantifier les risques liés au changement climatique ;

- identifier de nouveaux gisements pour atténuer la pression sur la ressource ;

- proposer des projets décloisonnés pour inciter aux collaborations intersectorielles ;

- déployer des approches en sciences humaines et sociales afin de faire des propositions complémentaires aux solutions biotechniques […] 

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°18… 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format