Recevoir la newsletter

Magazine

Succès pour les deuxièmes Journées internationales de l’Association futaie irrégulière (AFI)

AFI.JPG

L’Association Futaie Irrégulière (AFI) créée en 1991 par des experts forestiers et des chercheurs pour étudier et promouvoir la gestion en futaie irrégulière et continue, a organisé les 12 et 13 mai 2022 ses deuxièmes Journées internationales à Châlons-en-Champagne. Cet évènement organisé sur deux jours a rassemblé environ 120 participants venus de France mais aussi d’Europe, où l’AFI travaille en partenariat avec les forestiers locaux pour étudier et promouvoir la gestion en irrégulier. Les sept partenaires européens de l’AFI étaient présents : l’Angleterre, le Pays de Galles, l’Irlande, le Luxembourg, la Belgique, la Suisse et l’Allemagne. De nouveaux voisins européens ont également exprimé leurs souhaits de rejoindre le réseau de parcelles de référence de l’AFI : l’Italie, l’Espagne et l’Autriche.

De nombreux acteurs de la filière forestière française ont également assisté à ces journées, issus du Centre national de la propriété forestière, de l’Office national des forêts, de la Société forestière de la Caisse des dépôts et consignations, d’Experts forestiers de France, de plusieurs parcs naturels régionaux (PNR de la Forêt d’Orient, PNR des Pyrénées Ariégeoises, PNR des Vosges du Nord…), du parc national de forêts, des régions Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté… Les travaux de l’AFI suscitent un fort intérêt et de nombreuses attentes face aux enjeux actuels auxquels font face les peuplements forestiers aujourd’hui.

Le coup d’envoi des journées a été donné par Béatrice Moreau, conseillère régionale à la région Grand-Est, qui a subventionné cet évènement.

La première journée de conférences s’est tenue au Capitole-en-Champagne et l’auditoire a pu écouter les interventions de :

- Marc-André Sélosse, Professeur au Museum national d’Histoire naturelle de Paris, qui a parlé du rôle et de l’importance des sols forestiers et des interactions mycorhiziennes ;

- Antoine Kremer, chercheur émérite à l’Inrae et docteur en génétique quantitative, qui a présenté la prise en compte de la variabilité génétique des arbres face aux enjeux liés aux changements climatiques ;

- Max Bruciamacchie, enseignant-chercheur à AgroParisTech-Nancy, qui a évoqué la prise en compte de la gestion des risques en peuplements irréguliers face aux aléas climatiques et économiques.

Les différentes délégations européennes ont ensuite exposé leurs intérêts à faire partie du réseau et les perspectives d’avenir pour l’association (toutes les interventions ont été traduites de manière simultanée en anglais et allemand).

La deuxième journée a été organisée sur le terrain en forêt, où les participants ont découvert deux dispositifs de l’AFI, l’un en Argonne dans une belle futaie mélangée et l’autre en champagne humide vers Troyes dans une futaie de chêne de haute qualité.

Les deux journées ont été très enrichissantes, a estimé le président de l’association, l’expert Julien Tomasini, qui y a vu pour l’AFI « de belles perspectives d’expansion en France et en Europe afin que se poursuivre la promotion de la gestion des peuplements en futaie irrégulière, mode de gestion résilient qui paraît être une réponse des plus adaptées face aux multiples enjeux auxquels les forêts doivent faire face ».

Gestion forestière

Exploitation forestière

Première Transformation

Forêt

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15