Recevoir la newsletter

Magazine

Accompagnement des entreprises de production et de plantation de plants forestiers

00056685.jpg

Crédit photo S. Gaudin / CNPF

« Le renouvellement forestier dans le contexte du changement climatique est amené à se reposer de plus en plus sur les actions de plantation, d’enrichissement et d’accompagnement de la régénération la plus adaptée aux conditions climatiques futures. Les maillons de la filière graines et plants ont ainsi un rôle croissant à jouer pour assurer le renouvellement forestier, alors même qu’ils sont également impactés par les conséquences déjà perceptibles du changement climatique (sécheresses, canicules…) », a indiqué le ministère de l’Agriculture.
C’est dans cet esprit qu’il a lancé le deuxième Appel à projets d’aides aux investissements pour accompagner les entreprises de production et de plantation de plants forestiers, qui ont jusqu’au 10 juin pour répondre à l’appel.
Le ministère a encore indiqué que « conformément aux décisions prises lors de la clôture des Assises de la forêt et du bois le 16 mars 2022, [il] a souhaité accompagner la montée en puissance des entreprises de cette filière afin de garantir un approvisionnement adapté et suffisant en graines et plants forestiers avec le lancement d’un second appel à projets dans le cadre de France relance »,
Les investissements soutenus (date limite de dépôt des dossiers fixée au 10 juin 2022) viseront à améliorer les performances économiques et environnementales des pépiniéristes forestiers et des entreprises de travaux sylvicoles d’entretien et de renouvellement des forêts (reboisement) en les accompagnant pour :

- adapter et moderniser les infrastructures de production de plants forestiers et toute la chaîne de stockage, transport, plantation, aux nouvelles conditions climatiques et sanitaires afin de garantir le meilleur succès du renouvellement forestier ;
- diversifier l'offre en production de semences et plants forestiers afin d’améliorer la résilience des peuplements forestiers renouvelés ;
- moderniser les techniques de boisement/reboisement et les travaux sylvicoles liés au renouvellement, en équipant les entreprises de matériels adaptés et innovants.

Les aides peuvent être accordées aux entreprises suivantes :

- pépinières forestières engagées dans une activité de production ou de commercialisation de plants forestiers, et réalisant en moyenne au cours des 3 dernières années précédant la demande au moins 70 % de leur chiffre d’affaires ou 100 000 € de chiffre d’affaires sur la vente de matériels forestiers de reproduction produits en propre ; ou commercialisant plus de 100 000 plants (MFR)/an produits en propre ou commercialisant plus de 20 000 plançons de peupliers (MFR)/an produits en propre ;
- compte tenu du contexte spécifique des forêts d’Outre-Mer, pour les pépinières forestières dont le siège est établi dans un département d’Outre-Mer ayant une activité de production et de commercialisation de plants d’essences forestières locales, les aides seront accordées pour celles commercialisant a minima 20 000 plants/an produits en propre ;
- micros, petites et moyennes entreprises réalisant au moins 30 % de leur chiffre d’affaires ou 100 000 € de chiffre d’affaires sur une activité de travaux forestiers d’entretien et de renouvellement des forêts.

Les investissements doivent, indique le ministère, concourir à l'atteinte des objectifs du plan France Relance et ainsi permettre de :

- améliorer la gestion et la maîtrise de l’eau en pépinières et en plantations forestières ;
- renforcer la protection et la résistance des cultures et des plantations aux aléas climatiques ;
- améliorer les conditions et performances de stockage et transport des plants ;
- garantir le meilleur succès de reprise des plantations et optimiser leur qualité et leur suivi ;
- promouvoir des pratiques culturales et de plantation respectueuses de l’environnement (gestion des sols, alternatives aux produits phytosanitaires et de lutte contre les ravageurs) ;
- accélérer la modernisation des entreprises, de leurs équipements, notamment par le développement de la robotique et du numérique ;
- encourager les investissements permettant l’amélioration des conditions de travail, et l’attractivité des métiers.

Il s’agit d’investissements pour l’acquisition de matériels et la réalisation de travaux par les entreprises ciblées, qui doivent justifier un apport significatif pour l’entreprise demandeuse dans le cadre des objectifs suivants :
- modernisation de l’entreprise ;
- augmentation de la capacité de production ;
- adaptation au changement climatique ;
- gain de performance économique ;
- gain de performance environnementale.

Forêt

Sylviculture

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15