Recevoir la newsletter

Magazine

Une étude sur l’émissivité des scies électroportatives

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo

L’institut technologique FCBA, en partenariat avec l’INRS, a réalisé des essais visant à qualifier l’émissivité en poussières de bois d’un échantillon de scies circulaires électroportatives. Cette étude fait suite à de premiers essais réalisés entre 2014 et 2015 par l’INRS qui avait développé une méthodologie, à partir de la norme EN 1093-3, de mesurage des poussières émises par les machines électroportatives de travail du bois.



L’objectif est de fournir aux entreprises de la filière bois et ameublement des informations comparatives sur l’émissivité d’un panel de scies circulaires, en indiquant leur performance relative, afin de les guider dans le choix de leurs achats. La perspective à plus long terme est que soient proposés sur le marché des matériels exemplaires en termes d’émissivité de poussières de bois.


Les essais ont été réalisés par l’INRS et FCBA entre 2017 et 2018 en étroite collaboration. Les résultats ont conforté les essais antérieurs réalisés par l’INRS et démontré la possibilité de classer les machines portatives en fonction de leur émissivité relative. Quatre classes d’émissivité ont pu ainsi être définies sur la base de la machine la plus vertueuse prise en référence (émission relative = 1) : classe A : émission relative ≤1;classeB:1<émission relative ≤ 2 ; classe C : 2 < émission relative ≤ 4 ; classe D : émission relative > 4. Cette machine référente pourrait être remplacée périodiquement (durée à définir) par une machine testée qui s’avérerait plus vertueuse (émission relative < 1).


Si les résultats de cette étude servent de base pour l’élaboration d’un référentiel qualité sur l’émissivité des scies circulaires, il sera important de respecter toutes les conditions d’essais appliquées dans la présente étude (matériel de découpe, vitesse d’avancement de la scie, vitesse d’air dans la cabine...). Il est rappelé que les facteurs pouvant influencer l’émissivité d’une machine (épaisseur de la lame, nombre de dents, vitesse de rotation...) ne sont pas étudiés dans la présente étude.


Dans le cadre de la mise en place d’une marque de qualité, les machines testées devront être prises telles que vendues par le fabricant comme cela a été fait dans le cadre des essais INRS-FCBA. Dans un premier temps, le comité de pilotage a décidé de communiquer les résultats de façon anonyme pour inciter les fabricants de machines électroportatives à prendre ces questions en considération et d’aller les rencontrer individuellement ou collectivement pour leur donner les résultats et proposer l’émergence d’un signe de qualité.


Le Chiffre : 9


C’est le nombre de scies circulaires qui ont été sélectionnées dans le cadre de cette étude.

Photo : L’étude met en évidence des différences significatives d’émissivité entre les matériels testés et permet d’identifier le matériel le plus vertueux parmi ceux-ci.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°31…   

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format