Recevoir la newsletter

Magazine

Le pôle aménagement des espaces de vie de FCBA au service de la qualité

Fig1.jpg

Les nouveaux locaux de FCBA (le déménagement à Champs-sur-Marne a eu lieu en 2015) abritent les 5 000 m2 du laboratoire du pôle Aménagement des espaces de vie. Le bâtiment s'avère plus fonctionnel pour les équipes, par son organisation de plain-pied et d'un seul tenant de tous les locaux. Sa situation au sein de la Cité Descartes s'avère aussi bénéfique en termes d'échanges universitaires.

L’Institut technologique FCBA organisait le 19 mai dernier une visite de ses laboratoires d’essais dédiés à l’ameublement et l’agencement des espaces de vie sur son site de Champs-sur-Marne (77).

La vérification de la solidité et de la sécurité des meubles, ainsi que de leur aptitude aux usages pour lesquels ils sont prévus et de leur durabilité, est obligatoire pour leur mise sur le marché européen et essentielle pour assurer leur succès auprès des consommateurs. S’y ajoutent depuis peu la nécessité de l’écoconception et le recyclage anticipé.

Les laboratoires d’essais de FCBA, équipés de machines souvent développées en interne, réalisent des essais sur les prototypes et permettent de vérifier le maintien des performances des produits et de leurs composants, offrant une technologie de pointe aux entreprises de l’ameublement français (mais pas seulement, on le verra) et contribuant à leur compétitivité.

Un marché en transition

Le marché du meuble est un marché mondial, avec une grande dynamique d’import-export. L’industrie française du meuble a été fortement concurrencée depuis les années 2000 par les importations soit de Suède (IKEA), soit des pays de l’Est, soit d’Asie.

Parallèlement, le marché et la demande évoluent, en fonction de plusieurs facteurs : les évolutions sociétales, à l’image du vieillissement de la population française, qui induit des besoins grandissants dans l’adaptation des logements, l’éclatement des schémas familiaux, les évolutions de la relation au travail avec les modifications des habitudes (télétravail, flex-office, open-space, tiers lieux…). La crise du Covid-19 a accéléré la tendance au travail à domicile, incitant les Français à améliorer le confort de leur cadre de vie, perçu comme une valeur refuge, et à le concevoir avec une fonction double, vie et travail. Par ailleurs, les conséquences du changement climatique imposent de revoir nos habitudes de vie et de production : produits respectueux de l’environnement, amplification des efforts en matière d’économie circulaire (utilisation de matériaux recyclés ou issus du réemploi, réparabilité du mobilier…).

Fig2.png
Le solde du commerce extérieur s'est dégradé depuis le début des années 2000. Il représente actuellement près de 2 milliards d'euros, contribuant ainsi de manière significative au déficit global de la filière bois. (Source : Eurostat 2020)
Crédit photo : Eurostat 2020

Tester pour répondre aux attentes

Reconquérir le marché du meuble pour les entreprises françaises ne suppose donc peut-être pas d’aligner leurs prix sur leurs concurrents, un combat perdu d’avance face aux disparités de conditions salariales internationales, mais de répondre aux nouvelles exigences des consommateurs français. Pour y répondre, les meubles devront garantir à la fois leur qualité environnementale, leur durabilité et leur flexibilité, ce qui suppose dans tous les cas une montée en gamme de la qualité et de la complexité, avec une garantie des qualités annoncées. Le pôle ameublement de FCBA, dont le changement d’intitulé pour « pôle aménagement des espaces de vie » signale déjà qu’il a pris en compte les évolutions sociétales, propose plusieurs services aux entreprises qui devront les y aider. Parmi ceux-ci, ses laboratoires d’essais sur les produits représentent un appui technologique précieux autant qu’indispensable, le coût des machines de tests ne pouvant être amorti par une seule entreprise.

Fig3.jpg
Test de solidité latérale pour un lit superposé.
Crédit photo :

Des exigences multiples et fonction des publics visés

Sécurité vis-à-vis du risque incendie (allumabilité, consumabilité, etc.), vis-à-vis des chocs, des événements sismiques, résistance à un usage répété, aux intempéries, adaptation aux usages, ergonomie (1), hygiène… les exigences des utilisateurs sont multiples et se déclinent différemment selon qu’elles concernent des meubles à usage domestique, des meubles pour les bâtiments accueillant du public, ou encore du mobilier extérieur. Ce sont parfois des exigences commerciales, parfois des exigences réglementaires, qui varient là aussi selon que l’on vise le marché européen ou l’exportation hors Europe. Depuis peu s’y ajoutent des exigences environnementales, cycle de vie, bilan carbone, etc. Depuis la loi Agec (2) notamment, toutes les entreprises devront d’ici 2023 faire un planning d’écoconception. FCBA propose aussi aux designers de tester leurs innovations par rapport à la fonctionnalité des produits concernés.

Ainsi, FCBA propose son assistance aux entreprises, au travers de plusieurs services : veille réglementaire, études sur l’évolution des process (financées par le Codifab), aide à la conception…

FCBA est aussi un organisme de certification agréé par le Cofrac, il peut délivrer lui-même les certifications pour plusieurs marques telles que NF ameublement, NF environnement, NF Office excellence certifié, CTB Literie… FCBA détient un avantage indéniable par sa connaissance des produits et son équipement en machines de test. Ils sont notamment les seuls en France à pouvoir délivrer le GS, certification sécurité allemande. L’Institut est actuellement la seule entité qui va de la conception d’un meuble à sa certification. Il propose ses services aussi bien aux entreprises françaises qu’étrangères, en fonction de la demande.

Fig4.jpg
Test de résistance au poids supporté par le tiroir d'un meuble. Le test reproduit l'effort avec un nombre d'ouvertures et de fermetures répétées sur 8 jours, durée au-delà de laquelle on observe un plateau dans les déformations.
Crédit photo :
 
Fig5.jpg
Essais de résistance au déchirement, dans les deux sens de la trame. Le laboratoire teste également la résistance à l'abrasion et au boulochage. Il teste aussi le vieillissement, le pochage, le dégorgement des couleurs et la tenue des coutures.
Crédit photo :

Une compétence étendue… jusqu’aux matériaux recyclés

L’expérience de FCBA le rend légitime pour tous les meubles et matériaux, au-delà du seul bois. C’est ainsi qu’il teste aussi les textiles, les matelas et leur rembourrage (mousse, ressorts…).

Mais le vrai défi sera celui des matériaux incorporant des matériaux recyclés et surtout celui des produits de seconde main, explique Éric Launay, responsable des laboratoires du pôle aménagement des espaces de vie, les essais étant pour la plupart destructifs. Les tests devront tenir compte de la vie passée des matériaux ou des produits, qui ne sera pas toujours connue. La « démontabilité » des meubles est appelée aussi à se généraliser et la possibilité de remplacer des pièces usagées, ce qui sera possible avec l’aide de la 3D. Pour chacune de ces innovations, FCBA devra s’adapter. À Champs-sur-Marne, FCBA prépare donc déjà la transition écologique et la reconquête des marchés du meuble pour les entreprises françaises.

Fig7.jpg
Essais de résistance au poids dans la durée d'un matelas. Pour simuler la vie d'un matelas, les efforts (140 kg) sont appliqués 30 000 fois. La fonction assise au bord du matelas est aussi testée, avec un effort au bord du matelas répété 10 000 fois. FCBA va jusqu'à tester la capacité du matelas à rentrer dans le socle du lit avec les mesures annoncées… FCBA teste aussi les coussins et matelas anti escarres.
Crédit photo :
 
Fig8.jpg
"L'utilisation de matériaux recyclés et des produits de seconde main ouvrent de nouveaux défis pour tester leurs performances", remarque Eric Launay.
Crédit photo :

(1) FCBA a mis au point un diagnostic dédié à l’identification des troubles musculosquelettiques (TMS), première cause de maladie professionnelle dans les entreprises d’ameublement (diagnostic financé par les mutuelles AG2R et Apgis)

(2) La loi Agec (Anti gaspillage et pour une économie circulaire), adoptée en février 2020, vise à réduire les emballages plastiques, lutter contre le gaspillage et l'obsolescence programmée et favoriser le réemploi tout en garantissant davantage de transparence pour les consommateurs.

(3) Les laboratoires de FCBA sont accrédités par le Cofrac selon la norme NF EN ISO 17025 (portées n° 1-0201 et 1-6839 disponibles sur cofrac.fr)

Le pôle Aménagement des espaces de vie en chiffres

• 10 000 tests réalisés par an ;

• 400 entreprises accompagnées chaque année ;

• 5 000 m2 de laboratoires, dont des laboratoires accrédités (trois) dans plusieurs grands domaines de compétences : mécanique, réaction au feu, finition, matériaux ;

• Participation à plus de 30 commissions de normalisation françaises, européennes et internationales ;

• Près d’une cinquantaine de collaborateurs ;

• Une plateforme expérimentale process, finition ;

• Une trentaine d’études réalisées dans le domaine de l’ameublement chaque année.

Meuble

Magazine n°1142

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15