Recevoir la newsletter

Magazine

L’Ameublement français et l’UIPP s’unissent

Zoom29.jpeg

Laurent de Sutter (à gauche sur la photo), président de l'UIPP, et Philippe Moreau, président de l'Ameublement français.

Crédit photo L'Ameublement Français

Les assemblées générales de l’UIPP (Union des industries des panneaux de process) et de l’Ameublement français ont validé fin juin 2022 la fusion des deux syndicats, par absorption de l’UIPP par l’Ameublement français. Cette volonté de fusionner procède de quatre enjeux stratégiques, s’inscrivant au cœur de la responsabilité sociale et environnementale des industriels.

De par ce rapprochement, les adhérents de l’UIPP sont devenus, le 1er juillet, adhérents de l’Ameublement français au sein d’un nouveau groupement « Panneaux - UIPP ». « Les panneaux de process représentent aujourd’hui la première matière utilisée dans la fabrication de meubles, domaine d’activité par ailleurs précurseur dans le recyclage avec une filière REP qui fonctionne depuis déjà 10 ans », précise Philippe Moreau, président de l’Ameublement français, qui ajoute : « Ensemble, nous allons pouvoir aller encore plus loin dans l’économie circulaire et la maîtrise de la qualité de nos produits. » Quant à Laurent de Sutter, président de l’UIPP, il estime : « Nous partageons ensemble l’idée que la décarbonation passe par une plus grande utilisation du bois matériau. Le recyclage dans le panneau prolonge le cycle de vie des produits bois (ameublement et construction). Nous pouvons ensemble devenir un modèle d’économie circulaire. »

Quatre enjeux stratégiques

La fusion des deux syndicats se fonde sur les quatre enjeux stratégiques suivants : une convention collective commune, d’abord, les organisations professionnelles et les partenaires sociaux ayant conclu le 28 mai 2021 un accord de fusion des champs d’application respectifs des conventions de la branche de la fabrication de l’ameublement et de la branche de l’industrie des panneaux à base de bois.

Les tensions sur la ressource bois, ensuite, impliquent la nécessité de réaffirmer la hiérarchie des usages. Les enjeux de la transition écologique, engendrant notamment une demande croissante pour le bois-énergie, impactent en effet fortement l’activité des fabricants de panneaux et peuvent conduire à des situations de pénurie et d’inflation dans les approvisionnements en panneaux des agenceurs et fabricants d’ameublement. La fusion des deux organisations doit permettre de parler d’une seule voix en ayant plus de poids auprès des décideurs politiques français et européens.

Troisième point : le recyclage et l’économie circulaire. Principal matériau mis en œuvre dans l’ameublement, le panneau se situe au cœur des problématiques de recyclage et recyclabilité des Déchets d’éléments d’ameublement (DEA), et aussi de ceux des Produits & matériaux de construction du bâtiment (PMCB). Allier les expertises devrait permettre d’aller plus loin sur ces sujets et d’apporter une expérience de plus de 10 ans en lien avec la filière bois, les éco-organismes et l’Ademe.

Enfin, relativement à la santé des collaborateurs et des consommateurs, l’objectif est d’aller toujours plus loin dans la réduction des poussières de bois et des émissions de COV (notamment le formaldéhyde). Cela passe par l’innovation et l’utilisation des meilleures technologies pour produire des panneaux et des meubles toujours plus respectueux de la santé des consommateurs et des collaborateurs.

Le chiffre : 700

En 2021, le secteur français de la fabrication de meubles et panneaux de process comptait 700 PME et ETI représentant quelque 40 000 salariés et réalisant un chiffre d’affaires d’environ 9,5 milliards d’euros.

Meuble

Edition rouge

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15