Recevoir la newsletter

Magazine

Portes et Fenêtres du Périgord : du sur-mesure labellisé Procime Up

{ element.images.0.titre }}


Implantée sur la commune de Saint-Jory-de-Chalais (24), l’entreprise Portes et Fenêtres du Périgord développe depuis 1986 une activité de fabrication de menuiseries sur-mesure, essentiellement à base de bois. Elle est l’une des premières en France à s’être engagée dans la démarche de labellisation ProcimeUp, caractérisation lui permettant de valoriser une production bénéficiant notamment d’une finition réalisée à l’aide d’outils performants.


Comme c’est souvent le cas lorsqu’il s’agit de tradition familiale, les origines de l’entreprise qu’est aujourd’hui Portes et Fenêtres du Périgord remontent loin dans le temps, et plus précisément à la fin de la première guerre mondiale : c’est en effet à ce moment que le grand-père de l’actuel dirigeant crée une menuiserie artisanale, par la suite reprise par son fils qui dans les années 1970 se spécialise dans la fabrication de fenêtres, avant que Philippe Porcherie, titulaire d’un BEP agencement bois et actuel dirigeant de Menuiseries du Périgord, recrée sa propre structure en 1986, en se spécialisant dans la fabrication de fenêtres sur-mesure.

L’entreprise, qui a commencé avec 5 associés, emploie aujourd’hui en tout 27 personnes, dont trois œuvrant dans une filiale dénommée A+ Fenêtres, et se consacrant à la pose de menuiseries. Le fabricant de menuiseries, qui réalise à l’heure actuelle un chiffre d’affaires compris entre 2,5 et 2,7 millions d’euros, s’adresse à une clientèle exclusivement composée de professionnels, parmi lesquels figurent principalement des menuiseries artisanales, ainsi que dans une moindre mesure des magasins de fourniture et de pose, cette clientèle assurant le relais avec le client final.


En matière d’approvisionnements, Portes et Fenêtres du Périgord travaille principalement avec du lamellé-collé, conçu à partir d’essences telles que le sapelli, le pin sylvestre, et un peu de chêne. On notera que l’entreprise privilégie un approvisionnement auprès de fournisseurs français, en l’occurrence du scieur Provost concernant le bois exotique, et des établissements Rochette pour ce qui est du pin sylvestre et du chêne.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°10…  

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format