Recevoir la newsletter

Magazine

Machines allemandes : des signes de reprise encourageants

Image

En dépit du second confinement et des mesures de restrictions afférentes, l’association VDMA, regroupant les constructeurs allemands pour le travail du bois, envisage une année 2021 nettement meilleure que la précédente. L’association se montre également optimiste concernant la prochaine édition de la Ligna, qui doit avoir lieu du 27 septembre au 1er octobre prochains. 

«Etant données les nombreuses contraintes liées à la situation sanitaire actuelle, il est vrai que nos prédictions peuvent sembler optimistes», reconnaît Markus Hüllmann, nouveau président de la VDMA, qui précise que les obstacles rencontrés par les constructeurs allemands sur les marchés internationaux tiennent en particulier à la livraison de machines d’une taille conséquente : «Les techniciens ne pouvant quasiment pas se rendre sur place afin d’assembler les machines, nous essayons de fournir aux utilisateurs des outils digitaux leur permettant d’agir par eux-mêmes. Parfois cela fonctionne, mais souvent ça ne s’avère pas suffisant. Or, si la mise en place correcte du matériel chez le client est compliquée, le règlement sera retardé d’autant».


Concernant l’année 2020, la VDMA estime la baisse de la production de machines allemandes de l’ordre de 15%. D’après des données fournies par le Bureau fédéral de statistiques allemand, cette production en valeur a baissé de 17% durant les trois premiers trimestres, pour un montant estimé à 1,9 milliards d’euros. «Notre optimisme se fonde notamment sur l’amélioration constatée au 4e trimestre», explique Dominik Wolfschütz, analyste de marché pour la VDMA. La prise de commande semble en effet repartie à la hausse, spécialement en Allemagne. Les exportations ont quant à elles chuté de 15% entre janvier et novembre 2020 : tandis que seulement de légères baisses ont été enregistrées concernant la Chine, l’Autriche, le Brésil et la Turquie, on note des baisses supérieures à la moyenne dans le cas des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de l’Italie et de l’Espagne. On remarque par ailleurs l’émergence de nouveaux marchés, à l’instar de l’Afrique du Nord.


En matière de secteurs d’activité, celui de l’amont fait généralement montre de dynamisme, avec en l’occurrence une poursuite de développement des procédés permettant de transformer les sciages en produits bois construction élaborés comme le lamellé-collé ou le CLT (bois lamellé-croisé). Au niveau de la seconde transformation, les segments relatifs à la construction bois se distinguent souvent par leur dynamisme : l’industrie de la fenêtre et de la porte investit, ainsi que les charpentiers, et dans le cas du meuble, les cuisinistes.


Concernant la Ligna, enfin, la VDMA souligne que, malgré une baisse anticipée en matière de surface d’exposition et de nombre d’exposants, les acteurs majeurs devraient être présents, l’espoir de l’intensification de la campagne de vaccination devant permettre à l’édition d’avoir lieu dans les meilleures conditions possibles.


Le chiffre : +3%


C’est la progression anticipée pour cette année par la VDMA, concernant la production de machines à bois allemandes, contre une baisse de 15% estimée en 2020.

Image


Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°13... 

Deuxième Transformation

Négoce

Meuble

Menuiserie

Construction bois

Charpente

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15