Recevoir la newsletter

Magazine

L’industrie européenne du parquet portée par la rénovation

Crédit photo ILP

Le comité directeur de la Fédération de l’industrie européenne du parquet (FEP), qui s’est réuni physiquement le 21 octobre, à l’occasion du 45e congrès de la FEP qui s’est tenu à Athènes (Grèce), s’est entretenu de la situation des marchés européens du secteur. Il apparaît que la tendance à rénover caractérisant la période actuelle constitue le principal moteur en matière de consommation de parquet, bien que les fabricants se trouvent confrontés à des conditions toujours tendues en matière d’approvisionnements.

Durant le 1er semestre de cette année, on observe, fait rare, une croissance généralisée sur l’ensemble des marchés européens membres de la FEP, comparé à la même période en 2020 ; une croissance qui semble-t-il, peut être envisagée indépendamment des mesures restrictives prises l’an passé, du fait de la pandémie en cours. La rénovation, et la tendance à adapter son habitat à un style de vie «post-covid», continue d’être le moteur de cette croissance. On peut espérer que cette tendance perdure jusqu’à la fin de cette année, quoique de façon plus modérée, sachant que les consommateurs sont susceptibles de consacrer une partie de leurs revenus à des postes de dépenses jusqu’à présent limités, étant donné la crise sanitaire.

Un problème d'approvisionement

Cela étant, la situation concernant les approvisionnements demeure critique, avec des matières premières d’une disponibilité limitées ou peu abordables, et l’on peut s’attendre à ce que cette situation ne se stabilise pas avant le printemps 2022. La logistique et le transport constituent deux autres difficultés, auxquelles s’ajoute celle du manque de main-d’œuvre qualifiée, que ce soit au niveau de la fabrication ou de la pose de parquet, que soulignent les acteurs du secteur.

Parmi les pays présentant les taux de croissance les plus élevés, notons tout d’abord que la France affiche au 1er semestre 2021 une hausse à deux chiffres, portée notamment par le secteur du bricolage. La Suède affiche une croissance à deux chiffres sur le 1er semestre, même si les consommateurs semblent déjà orienter ailleurs leurs dépenses, sachant en outre que les constructions de bâtiments neufs sont décalées, du fait d’un manque de béton. Le cluster nordique connaît une tendance similaire, et qui devrait se maintenir jusqu’en fin d’année, en dépit des tensions sur les matières premières.

Un marché stable en Espagne

L’Autriche, avec + 10%, devrait aussi maintenir le cap sur cette fin d’année, malgré des tensions portant sur le chêne et l’épicéa. Le marché allemand, qui enregistre une hausse comprise entre 8 et 10% , tend actuellement à se stabiliser. Le marché suisse connaît quant à lui une hausse de 9,6%, celle-ci résultant de la tendance cor- rélative à la crise sanitaire d’étendre son logement, parfois pour s’y faire un bureau, tendance dont il est difficile d’affirmer si elle perdurera.

L’Italie, malgré une influence favorable de la rénovation, et une croissance de 6 à 7%, est confrontée à une situa- tion plus que préoccupante concernant les matières premières. Après une année 2020 particulièrement difficile, le marché croate profite du redémarrage des investissements et de la hausse de la demande en bâtiments neufs. L’Espagne, enfin, connaît un marché globalement stable, et peu dynamique en termes de commerce extérieur. 

Le chiffre : + 5 %

C’est l’augmentation, dans le cas de la France, des ventes de parquet durant le premier semestre 2020, en regard de la même période en 2019.

 

Deuxième Transformation

Homepage

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15