Recevoir la newsletter

Magazine

Emploi du propiconazole : une prolongation apparaît nécessaire

{ element.images.0.titre }}

Le climat européen humide, ainsi qu’un certain nombre de standards comme l’EN 599-1 et l’EN 335, rendent nécessaire le traitement des cadres de fenêtres contre les attaques fongiques.

Crédit photo Wertbau GmbH
La Confédération européenne des industries du bois (CEI-Bois), et les associations EuroWindoor et Small Business Standards (SBS), appellent à un renouvellement de l’approbation concernant l’emploi de propiconazole dans la préservation des fenêtres et portes en bois. Des études récentes montrent en effet qu’il n’existe pour l’heure pas d’alternative viable à ce produit, jouant un rôle déterminant dans la protection de nombre de menuiseries.

La Confédération européenne des industries du bois (CEI-Bois), et les associations EuroWindoor et Small Business Standards (SBS), appellent à un renouvellement de l’approbation concernant l’emploi de propiconazole dans la préservation des fenêtres et portes en bois. Des études récentes montrent en effet qu’il n’existe pour l’heure pas d’alternative viable à ce produit, jouant un rôle déterminant dans la protection de nombre de menuiseries.

La date d’expiration de l’emploi du propiconazole, substance potentiellement toxique, dans la préservation du bois a été reportée du 31 mars dernier au 31 décembre prochain, afin de donner à l’Agence européenne de produits chimiques plus de temps pour mener une évaluation. Une partie de celle-ci consiste en une consultation publique en vue de possibles alternatives au propiconazole. Or les résultats montrent qu’il n’existe pour l’heure pas de substitut.

Un certain nombre de raisons conditionnent le recours au propiconazole dans l’industrie européenne du bois : le climat humide, ainsi qu’un certain nombre de standards européens comme le EN 599-1 et le EN 335, rendent nécessaire le traitement des cadres de fenêtres contre les attaques fongiques. Cela permet en outre d’accroître la part du bois dans les produits de construction, et plus particulièrement dans la fabrication de portes et de fenêtres. Les fabricants de portes et de fenêtres utilisent pour l’heure du propiconazole, en tant que substance active approuvée, combiné à une ou deux autres substances actives (le tebuconazole et/ou l’iodopropynyl butyl carbamate) afin d’imprégner le bois. Cette combinaison est essentielle afin de maintenir le montant total de substance active à un seuil minimum, limiter la concentration de produits en imprégnation, tout en garantissant une protection optimale pour les fenêtres et portes.

Des essences en provenance de pays hors UE

Les résultats des études montrent qu’il n’existe pour l’heure aucun produit de protection adapté exempt de propiconazole, de tebuconazole ou de IPBC. C’est pourquoi écarter l’usage de propiconazole serait problématique pour l’industrie du bois, d’autant que tebuconazole et IPBC font aussi l’objet de révisions, leur emploi devant expirer le 30 septembre 2022 pour le tebuconazole, et le 31 décembre 2022 pour l’IPBC. Nombre de produits à base de bois seraient ainsi dénués de protection face à des facteurs tels que la pluie ou les attaques fongiques. Il découlerait de cela un changement forcé des types de bois mis en œuvre, impliquant éventuellement des essences en provenance de pays extérieurs à l’Union européenne.

CEI-Bois, EuroWindoor et SBS invitent donc, aussi largement que possible, à participer à la création d’un partenariat à la fois public et privé en vue de développer des solutions alternatives, conservant cet espoir malgré un rejet l’an passé d’une telle demande par les autorités européennes.

Le chiffre : 9

Des études ont été menées durant ces derniers mois dans 9 pays européens, afin de déterminer s’il existait des solutions alternatives durables à l’usage du propiconazole.

 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format