Recevoir la newsletter

Magazine

Une nouvelle solution de façade bois face au feu

{ element.images.0.titre }}


Depuis 2017, le «Groupe feu» rassemble entreprises et organisations professionnelles, avec pour ambition de concevoir une nouvelle solution de façade bois sécurisée vis-à-vis des risques de propagation du feu. Piloté par Bois HD, le centre d’ingénierie de l’école d’ingénieurs ESB - Bois & matériaux biosourcés, le collectif s’est constitué dans l’objectif de développer des solutions complémentaires à celles du guide «Bois construction et propagation du feu par les façades» édité depuis 2016. Une quinzaine de réunions de travail et des expérimentations menées par le laboratoire Efectis, agréé en résistance et réaction au feu, ont permis d’obtenir un essai Lepir 2 qualifiant, en décembre 2020.


La réglementation impose l’obtention d’une appréciation de laboratoire attestant de la non propagation du feu par les façades. Cette appréciation est liée à la réalisation d’un essai Lepir 2 (Local expérimental pour incendie réel à 2 niveaux) dont le coût est estimé à 40.000 €. Un budget difficile à réunir pour des entreprises de la filière bois. Durant trois ans, le «Groupe feu» a ainsi rassemblé l’association Ingénierie bois construction (bureaux d’étude bois), l’organisation professionnelle UICB (Union des industriels et constructeurs bois) et les entreprises Bouygues construction, CMB, Construction bois EMG, FP Bois, Groupe ISB, Lignalpes, Maître Cube, Piveteaubois, Protac, Siniat, Sivalbp et Techniwood. Cette mutualisation des expertises et des moyens avait pour objectif d’élaborer une solution optimisée d’un «complexe» : l’ensemble du mur, composé de la structure, du parement extérieur/intérieur et de l’isolation, en structure et bardage bois. Cette dernière devait permettre d’obtenir une appréciation de laboratoire relative au comportement au feu d’un élément de façade selon le §5.3 de l’IT 249 : 2010 et conforme à l’arrêté du 7 août 2019 du ministère de l’Intérieur et du Logement. Après une recherche des facteurs influençants par des essais à petite échelle, de la modélisation numérique et un premier essai Lepir 2 d’orientation réalisé en février 2020, le «Groupe feu» a obtenu, en décembre dernier, un essai Lepir 2 qualifiant sur la conception de façade.


Les atouts de la solution développée par le «Groupe feu» sont les suivants : limitation du débord des déflecteurs à 50 mm maximum ; utilisation du bardage bois avec un classement de réaction au feu minima D-s2-d0 ; affranchissement du dispositif d’obturation de la lame d’air ; mise en œuvre des isolants biosourcés avec un parement à minima Euroclasse D ; emploi de plusieurs types de bardage, y compris en aspect claire-voie si pose horizontale. Cette appréciation de laboratoire est nominative et donc réservée en exclusivité aux membres du groupe. La solution constitue une alternative aux propositions recensées dans le guide «Bois construction et propagation du feu par les façades» et qui répondent à l’objectif de limiter la propagation du feu d’un niveau à l’autre d’un bâtiment ou de manière latérale.


Le chiffre : 12 


Le «Groupe feu» rassemble douze entreprises et deux organisations professionnelles.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°11…  

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format