Recevoir la newsletter

Magazine

Panneau lamellé-croisé de construction en feuillu : en Amérique aussi !

{ element.images.0.titre }}

Crédit photo

Si l’usage du panneau lamellé-croisé s’y est développé plus tardivement qu’en Europe où il a émergé, il connaît une vraie croissance depuis une décennie en Amérique du Nord. L’Ahec a pensé très tôt à utiliser du feuillu comme alternative pour sa fabrication, et en matière de CLT feuillu, les Américains ont développé l’utilisation du tulipier, en même temps que les Européens celui du hêtre...


Le panneau lamellé-croisé de bois massif, s’il est plus connu sous son acronyme anglais CLT (pour cross laminated timber), a été inventé en Europe et s’y est développé depuis trente ans. Le Manuel canadien sur le CLT, mis à jour en 2019 à partir d’une première version rédigée en 2011, sous la direction d’Erol Karacabeyli et Sylvain Gagnon, de FPInnovations, fait ce rappel historique : «Le CLT est un produit de bois novateur lancé commercialement au début des années 1990 en Autriche et en Allemagne, avant de gagner en popularité pour les utilisations résidentielles et non résidentielles en Europe. Au milieu des années 1990, l’Autriche a entrepris un effort de recherche conjoint entre l’industrie et les institutions d’enseignement qui a mené à la conception du CLT moderne. Les progrès ont été lents pendant plusieurs années mais, au début des années 2000, la construction avec le CLT a considérablement augmenté, en partie grâce à l’engouement pour les bâtiments écologiques, mais aussi grâce à une plus grande efficacité, à l’approbation du produit et à des moyens accrus de mise en marché et de distribution».


En Amérique du Nord, le bois lamellé-croisé a ainsi connu une progression remarquable dans la deuxième décennie du XXIe siècle, ayant fait son chemin en parallèle des travaux techniques conduits. «Le Manuel canadien sur le bois lamellé-croisé de 2011 a été utilisé comme base pour la rédaction de l’édition 2013 du US CLT Handbook», rappelle FPInnovations. «L’information technique contenue dans ces manuels a joué un rôle de premier plan dans l’inclusion du CLT au sein des codes et normes du Canada et des États-Unis. Le CLT compte maintenant une norme binationale reconnue dans les systèmes réglementaires du Canada et des États-Unis »  […] 

 

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°6…  

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format