Recevoir la newsletter

Magazine

Murébois : le groupe Trecobat regroupe ses activités ossature bois

{ element.images.0.titre }}


Le groupe Trecobat vient d’annoncer le regroupement des activités de ses deux outils de production de murs préfabriqués à ossature bois, Nature et bois (29) et Isytec (35), au sein d’une entité unique nommée Murébois. Il souhaite que cette étape lui permette de viser de nouveaux marchés professionnels et institutionnels. Ainsi parallèlement à la fourniture des ossatures bois de ses maisons Trecobois et des modules Extenbois en qualité de prestataire pour Trecobat, ce groupe veut que la création de Murébois soit pour lui l’occasion d’étendre son savoir-faire à l’externe dans la réalisation de maisons individuelles et d’extensions conçues par des architectes mais aussi d’intervenir dans le domaine des logements intermédiaires ou collectifs.

Trecobat compte aussi développer son volume d’affaires dans la construction de bâtiments tertiaires (bureaux, bâtiments publics de loisirs), de bâtiments de santé en s’appuyant sur l’expérience acquise avec son partenaire Office santé, ou encore de bâtiments d’éducation (écoles, crèches, requalification de bâtiments d’université). «Son champ d’action concerne la construction neuve, l’agrandissement et l’extension bois de bâtiments existants, mais également la réhabilitation énergétique et esthétique des façades dans le cadre du plan de relance gouvernemental», explique la direction du groupe breton à propos de sa nouvelle marque. «Le modèle économique de Murébois s’appuie sur le système constructif dit «hors-site». L’ossature bois de la réalisation est préfabriquée et assemblée en usine de façon semi-industrielle, avant d’être posée in situ sur l’ouvrage. Dans le secteur du bâtiment où les méthodes sont figées depuis des décennies, le concept hors-site proposé par Murébois est révolutionnaire. Considéré comme l’avenir de la construction, il progresse chaque année de 25 à 30% à travers le monde. Directement issu de la maquette numérique et du Bim, le hors-site est une des clés de développement du groupe Trecobat, dans un objectif de construction bas carbone.»

Labellisés French Tech, les deux sites industriels dédiés à l’ossature bois du groupe travailleront à la fabrication des produits Murébois. Celui de Lannilis dans le Finistère (4.650 m2) présente une capacité de production de 55.000 m2 de murs bardés par an. «Inauguré en 2011, cet outil industriel est l’un des plus gros sites de production industrialisée d’ossature bois en France», précise la direction de l’entreprise. «Il a bénéficié de 800.000 euros d’investissement en 2018, dédiés à l’acquisition de machines de pointe.» Celui de Rennes (3.900 m2), acquis en 2017, est quant à lui équipé pour produire 45.000 m2 de murs. Le groupe insiste sur la complémentarité de ses deux unités dont la capacité totale devrait donc lui permettre de porter sa production à 100.000 m2 de murs par an.

Voir notre édition verte, Le Bois International, Scierie, exploitation forestière N°3… 

 

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format