Recevoir la newsletter

Magazine

L’utilisation en cascade du bois incluse à la RED III

Zoom32.jpg

Sur les 63,7 millions de m3 de panneaux produits en 2021 au sein des pays membres de l'EPF, on dénombre 54 % de panneaux de particules, 20 % de MDF, 11 % d'OSB, 9 % de panneaux souples, 5 % de contreplaqués, et 1 % de panneaux durs.

Crédit photo EPF

La Fédération européenne des panneaux (EPF) se félicite du vote positif en plénière du Parlement européen sur le rapport de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie (ITRE) du député Pieper sur la révision de la directive sur les énergies renouvelables (RED III) dans le cadre du « Fit for 55 ». Un vote qui, du fait de la conjoncture actuelle, revêt pour l’industrie du panneau une importance d’autant plus grande.

L’EPF représente, pour rappel, les fabricants européens de panneaux de particules, de MDF, de panneaux OSB, de panneaux durs, de panneaux souples et de contreplaqué. Clive Pinnington, directeur général d’EPF, déclare : « Les panneaux à base de bois sont des réserves de carbone naturelles et durables, qui contribuent quotidiennement à l’atténuation du changement climatique dans les meubles, la construction, l’emballage et d’autres applications. Nous sommes ravis que RED III permette désormais à ces produits de prospérer sur un pied d’égalité croissant ».

Le vote sur la RED révisée intervient à un moment critique pour le secteur de l’énergie, en particulier au regard de l’ambition affichée par l’Union européenne d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050. L’EPF se félicite que la résolution du Parlement reconnaisse et souligne clairement la nécessité d’aligner les politiques en matière de bioénergie sur le principe en cascade de la biomasse conformément à l’efficacité des ressources, en donnant la priorité à la valeur ajoutée environnementale et matérielle la plus élevée pour l’utilisation de la biomasse et en exigeant le respect de la hiérarchie des déchets.

Le directeur technique de l’EPF, Kris Wijnendaele, a quant à lui salué les « efforts déployés par le Parlement européen pour préserver l’utilisation matérielle du bois afin de fabriquer des produits polyvalents de haute qualité tels que des meubles et des matériaux de construction durables, nécessaires pour réaliser les ambitions du nouveau Bauhaus européen de la présidente de la Commission européenne, Mme von der Leyen », l’objectif étant que le secteur du bâtiment, émetteur majeur de gaz à effet de serre, tende à muer en un puits de carbone.

L’EPF espère que « au plus tard un an après l’entrée en vigueur de la présente directive modificative, la Commission adopte un acte d’exécution sur la manière d’appliquer le principe de la cascade pour la biomasse forestière ». La Fédération se dit prête à apporter son soutien à cet égard, et à la réalisation globale du New Green Deal européen.

Le chiffre : 43 %

C’est la part de bois recyclé employée dans la production de panneaux de particules pour l’année 2021, 24 % provenant par ailleurs de bois ronds, et 33 % de sous-produits industriels.

Construction bois

Edition rouge

S'abonner
Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15