Une reprise freinée par le manque de débouchés pour les connexes de scierie

Le 25 juin 2020

D’après le baromètre de conjoncture publié chaque semaine par la Fédération nationale du bois (FNB), le niveau d’activité moyen de la filière forêt-bois atteignait 95% le 16 juin, en progression de 3% par rapport à la semaine précédente. Le chômage partiel reculait quant à lui à 17%, en repli d’un point sur la même période. «Ce niveau d’activité devrait se maintenir encore en juillet au regard des niveaux de commandes», commentait la FNB. L’organisation professionnelle attirait par ailleurs l’attention sur deux points de vigilance : une trésorerie inférieure à trois mois pour 60% des entreprises et une reprise bloquée par la valorisation des connexes de scierie. «C’est très sensible dans le Grand-Est suite à l’arrêt brutal et soudain des approvisionnement bois de Norske Skog le 17 juin», soulignait la FNB. «Certaines scieries freinent leur activité faute de débouchés de leur sciure ou plaquettes. Structurellement les papetiers et le panneau se recentrent sur le recyclage (chiffons et bois B), le secteur du papier graphique s’étiole et le redémarrage du panneau n’est pas effectif en raison de la mauvaise santé du secteur du meuble. Ces débouchés structurants sont derrière nous et en forte régression structurelle. Il faudra donc faire avec d’autres acteurs ou débouchés pour solutionner notre équilibre matière». Au regard des tensions induites par ce contexte pour certaines scieries et des conséquences provoquées sur le marché des plaquettes forestières, la FNB demande au Gouvernement de permettre l’utilisation de la cogénération haut rendement en scierie dans le cadre de la PPE* pour favoriser le développement de la compétitivité du bois-énergie et de la production de granulés de bois en particulier.

* Programmation pluriannuelle de l’énergie.