Une rencontre pour préparer les JO 2024

Le 19 mars 2019
France bois 2024, porté par Adivbois, est financé par France bois forêt et le Codifab. (crédit photo : France 2024)

Après les Jeux de Tokyo, les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris visent l’excellence environnementale en 2024, avec des jeux bas carbone. La filière bois construction, dès à présent mobilisée autour du projet France bois 2024, organise le 18 mars à 16h30 au pavillon de l’Arsenal, à Paris, une rencontre entre promoteurs et constructeurs.
Après les jeux de Tokyo, les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris visent l’excellence environnementale en 2024, avec des jeux bas carbone. C’est donc une occasion de faire rayonner dans le monde l’avancée française dans le domaine de la ville durable et de la transition post-carbone.
Le dossier de candidature s’est engagé à réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre des jeux par rapport à Londres en 2012, dont 30% de réduction pour les constructions. Avec ses atouts écologi­ques et sociétaux indéniables, le bois construction et aménagement s’avère la réponse adaptée pour relever ce défi et témoigner d’une volonté de bâtir et d’habiter autrement. Valorisation d’une ressource renouvelable et biosourcée, dimension sociale et organique du matériau, réversibilité, polyvalence d’usages, personnalisation… Les solutions bois sont aussi porteuses des valeurs citoyennes et solidaires qui seront au cœur des compétitions.
Incontournables pour atteindre les objectifs “carbone” des jeux alignés sur l’Accord de Paris, elles permettront aussi d’introduire chaleur, nature et humanité dans les sites du Village olympique et paralympique.
Pour répondre à ce challenge, l’ensemble des acteurs de la filière bois construction et aménagement se mobilisent autour du projet France bois 2024, créé pour accompagner cette ambition et favoriser l’utilisation des solutions de construction et d’aménagement en bois, notamment français, dans les réalisations des JOP. France bois 2024 est porté par Adivbois (Associa­tion pour le développement des immeubles à vivre bois) et financé par France bois forêt (interprofession nationale de la filière forêt-bois) et le Codifab (Comité professionnel des professions de l’ameublement et de la seconde transformation du bois). C’est un projet structurant et fédérateur du Contrat stratégique de la filière bois, signé le 16 novembre 2018. Présidé par Georges-Henri Florentin (précédemment directeur de FCBA), il rassemble l’ensemble des organisations professionnelles du secteur et vise à faciliter la plus large participation des entreprises de la filière, de l’amont à l’aval.
La Solideo (Société de livraison des ouvrages olympiques) a officiellement lancé les consultations promoteurs pour le Village olympique dans le cadre du Mipim (Marché international des professionnels de l’immobilier) à Cannes le 12 mars.
Les promoteurs candidats devront constituer sans attendre des équipes de conception-réalisation-fourniture afin de proposer des projets à la hauteur des ambitions et des contraintes du calendrier des JOP.

Le chiffre : 314.000m2

C’est la surface totale de bâtiments neufs à construire pour le village olympique et paralympique.
Ces bâtiments seront, à l’issue des jeux, transformés en logements et bureaux.

Photo : France bois 2024, porté par Adivbois, est financé par France bois forêt et le Codifab. (Crédit photo : France 2024)

Voir notre édition rouge, Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble N°10 …