Un point sur l’emploi et la formation en région Aura

Le 11 février 2020

Le 21 janvier, à l’occasion d’une présentation du salon Eurobois qui s’est tenu du 4 au 7 février à Lyon Eurexpo, et dont un thème phare était l’emploi et la formation, Marinette Feuillade, déléguée générale de Fibois Auvergne-Rhône-Alpes, a présenté diverses tendances caractérisant ces problématiques. Celles-ci, d’autant plus prégnantes au regard d’un volume d’activité actuellement élevé, font écho aux pistes d’actions caractérisant la version régionale du Contrat stratégique de filière, qui vient d’être signée lors de cette dernière édition d’Eurobois.

Avec environ 475.000 emplois en France, hors secteur forestier, répartis entre la transformation industrielle et artisanale (12,5%), le négoce (17,8%) et la construction (69,7%), on note, après une décrue significative entre 2007 et 2018 (-13%) que le secteur de l’emploi dans la filière forêt-bois renoue avec une légère croissance depuis 2016, de l’ordre de 1%.

En région Aura, la filière regroupe 20.218 établissements, sachant que 2/3 d’entre eux sont unipersonnels. Sur l’année 2015, on trouve une majorité de ces établissements dans le secteur de la construction bois (54%), avec ensuite la forêt (16%), l’ameublement (10%), la distribution et le commerce (9%), la 2e transformation (7%), et enfin la 1re transformation (4%). On dénombre en 2017 environ 19.000 embauches, 63% concernant le secteur de la construction. On note par ailleurs qu’il s’agit d’une filière encore très peu mixte, avec seulement 16% de femmes. Quant à la pyramide des âges, elle ne permet pas un remplacement suffisant des générations, notamment dans l’ameublement, la 1re transformation et les activités forestières.

Et tandis que les entreprises font part à l’heure actuelle d’un nombre de commandes important, et de leur désir d’embaucher, on constate des difficultés de recrutement notamment dans des métiers tels que menuisiers et ouvriers de l’agencement de l’isolation, charpentiers, ou encore ouvriers qualifiés du travail du bois et de l’ameublement. Concernant la formation, on recense au niveau régional 53 diplômes ou certification en 2018 menant aux métiers de la filière forêt bois, qu’il est possible de pré- parer au sein d’une centaine d’établissements, la majorité de ces formations étant de niveau 4 (34%) et 5 (36%). A l’occasion du salon Eurobois a eu lieu la signature de la déclinaison pour la région Aura du Contrat stratégique de filière. Issue d’ateliers impliquant des entreprises locales, elle porte sur sept actions, faisant souvent écho à la problématique du recrutement : la modernisation des entreprises, l’attractivité des métiers, l’innovation, le soutien aux entreprises de travaux forestiers, la prescription bois construction et bois-énergie, la RE 2020, et enfin la communication envers le grand public.

Les métiers qui recrutent et qui concernent pour partie la filière Bois Forêt

               

Le chiffre : 46 000

C’est le nombre estimé de salariés concernant la filière forêt bois en région Auvergne- Rhône-Alpes, répartis dans 6.400 établissements employeurs.

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°05 …