Un point chiffré sur l’industrie européenne du bois

Le 2 janvier 2020

Dans son rapport 2018-2019, la Fédération européenne des panneaux (EPF) fournit des données chiffrées relatives à la conjoncture caractérisant l’industrie du bois pour l’exercice 2017. On observe des tendances globalement à la hausse, qu’il s’agisse de la production, de la consommation, des importations ou des exportations.

Même si elle demeure en-deçà du pic enregistré en 2007 de 237 milliards d’euros, avant que la situation de l’industrie ne reflète les effets de la crise de 2008-2009, la production globale des industries européennes du travail du bois montre une tendance à la croissance qui se vérifie depuis 2012, et résulte pour l’année 2017 en un montant total de 230 milliards d’euros, soit une augmentation de quelque 15% sur cinq ans. La production des produits issus du sciage, en 2017, a augmenté de 2,5%, et celle des autres produits générés par les industries du bois de 4,3%. La production du secteur de l’ameublement, quant à elle, a augmenté en valeur de 3,3%.

Si l’on considère la production des industries du bois dans son ensemble, on note que l’Allemagne conserve sa première position, avec plus de 47 milliards d’euros, devant l’Italie (presque 36 milliards d’euros) et la Pologne qui, avec 18,7 milliards d’euros, enregistre un taux de croissance de 9,5%, le plus élevé de la zone en matière de production. La France, quant à elle, arrive en cinquième position, avec une production d’un montant de 18,4 milliards d’euros, en hausse de 1,7% par rapport à l’exercice précédent.

Les importations de produits issus de l’activité des entreprises européennes de travail du bois ont dépassé en 2017 les 36 milliards d’euros, reflétant une hausse de 5,2% comparé à 2016, caractérisée d’une part par celle des produits bois non issus de l’activité du sciage (+ 5,9%) et celle des produits relatifs au secteur de l’ameublement (+ 6,1%). La Chine et la Russie continuent d’êtres les deux principaux fournisseurs de l’Europe en matière de produits bois transformés, avec des parts de marché de respectivement 20 et 16%.

Les exportations de produits issus de l’activité de travail du bois, quant à elles, ont dépassé en 2007 les 35 milliards d’euros, ce qui correspond à une hausse de 7,5%, pour un rythme de croissance de 8,7%, reflétant une tendance à la hausse caractérisant l’ensemble des sous-secteurs, avec notamment + 10,2% pour les panneaux à base de bois. Les principales destinations de ces exportations concernent la Chine, la Suisse, les Etats-Unis, la Norvège et le Japon. En termes de balance commerciale, on observe une augmentation de tous les sous-secteurs des industries du travail du bois, à l’exception des autres produits dont la balance demeure négative. Celle du secteur du plaquage et des panneaux à base de bois, quant à elle, passe de 639 à 670 millions d’euros en 2017 […]

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°42 …