Technologies pour le bois / Italie : une croissance insuffisante au premier trimestre

Le 11 juin 2015

Selon les récents chiffres fournis par Acimall, l’association des constructeurs italiens de machines et d’accessoires pour le travail du bois, le premier trimestre de cette année ne confirme pas l’optimisme pressenti quant à l’«état de santé» des technologies du bois italiennes. Le marché intérieur continue de se trouver dans un état de faiblesse évidente, la faible progression n’étant portée que par l’export. 

 

Les ventes au-delà des frontières sont donc toujours celles à fournir des signes positifs, même si on ne peut pas parler de bénéfice diffus, lequel étant surtout réservé aux grandes entreprises ou à celles proposant des solutions de haut niveau. Comme indiqué dans l’analyse préparée par le bureau d’études Acimall pour les trois premiers mois 2015 : «… bien que les données soient largement positives, les membres du secteur s’attendaient à un meilleur départ, en particulier sur le marché intérieur».
La période janvier-mars 2015 s’est conclue avec une croissance globale des commandes de 13,5% par rapport à la même période l’an dernier, l’Italie indiquant par contre une tendance nettement à la baisse avec -10,3%. Le dynamisme du marché national enregistré en 2014 indique donc un recul, tandis que les exportations, de façon générale, ne semblent pas être affectées par la baisse des ventes en Russie et dans d’autres marchés aux conditions politico-économiques particulièrement instables. Les données issues de l’enquête – portant sur un échantillon statistique représentant l’ensemble du secteur des technologies pour le bois et ses dérivés – indiquent un carnet de commandes équivalant à 3 mois (comparé à 2,5 au trimestre précédent), tandis que l’augmentation des prix est estimée à 0,9%. Selon l’enquête qualitative menée, 27% des répondants indiquent une tendance à la production positive, 55% la considèrent stable, et 18% déclarent une baisse des niveaux de production. L’emploi est stationnaire pour 68% de l’échantillon, en augmentation pour 14% et en baisse pour 23%. Les stocks sont stables pour 59% des répondants, en augmentation pour 18% d’entre eux et en baisse pour les 23% restants.

Le chiffre : + 19,1% / C’est la progression enregistrée par les commandes de technologies italiennes en provenance de l’étranger. 

L’enquête prévisionnelle fournit quelques indications sur l’avenir : selon 45% des répondants, les commandes de l’étranger enregistreront une augmentation. Elles resteront stables pour 50% et diminueront pour les 5% restants. L’optimiste diminue cependant quand on en vient au marché national : 18% des répondants prévoient une nouvelle baisse, 59% une stabilité substantielle, et 23% misent sur une croissance. Le solde est donc positif à +5%, sachant que ce solde était négatif au trimestre précédent : une pincée d’optimisme en plus…