Technologies italiennes : un secteur impacté sur le 1er trimestre

Le 30 juin 2020
13% des répondants à l’enquête d’Acimall s’attendent à une augmentation des commandes en provenance de l’étranger. (CP : Xylexpo)

Le bureau de recherche d’Acimall, l’association sectorielle italienne représentant le secteur des technologies pour le bois-ameublement, confirme que les effets du confinement dû à la pandémie de Covid-19 ont été immédiats : le premier trimestre de l’année s’est ainsi terminé par une baisse généralisée des commandes de machines et d’outils pour le travail du bois.

L’habituelle enquête trimestrielle d’Acimall révèle une forte baisse des commandes concernant les technologies italiennes pour le travail du bois, de l’ordre de 21,1% par rapport à la même période de 2019. «La baisse généralisée et l’arrêt consécutif des activités productives ont déclenché une crise de la demande qui influencera probablement l’intégralité de l’année en cours. L’intervention des autorités gouvernementales nationales, européennes et mondiales dans le but de soutenir l’économie et les secteurs individuels sera cruciale dans le proche avenir», a commenté Dario Corbetta, directeur général d’Acimall.

Le carnet de commandes équivaut à 2,6 mois, avec une augmentation des prix de 0,5% venant marquer le début de l’année. Le chiffre d’affaires du trimestre montre une tendance différente de celle des commandes, avec une contraction de «seulement» 8,8%. Essentiellement, les entreprises du secteur ont pu achever et livrer les commandes en cours, mais les inquiétudes pour l’avenir ont incité nombre d’acteurs à reporter toute décision d’investissement.

L’enquête qualitative révèle toutes les préoccupations des entrepreneurs du secteur : bien que 69% des personnes interrogées prévoient une baisse de la production, 19% imaginent une certaine stabilité et seulement 12% voient une tendance positive. L’emploi est jugé stable par 75% de l’échantillon, en augmentation pour 6%, et en baisse pour les 19% restants. Les stocks sont stables dans 44% des cas, en augmenta- tion pour 37% et en baisse pour les 19% restants.

Pour ce qui est des perspectives concernant un avenir proche, l’enquête prévision- nelle confirme que dans ce cas également, l’inquiétude domine, à la fois en ce qui concerne la tendance de la demande nationale et la possibilité d’avoir de plus grandes consommations au-delà des frontières : 13% des répondants s’attendent à une augmentation des commandes en provenance de l’étranger, pour 31% qui prévoient qu’il n’y aura pas de changement, et 56% de l’échantillon estiment que le pire reste à venir. Aucun des entrepreneurs impliqués n’est optimiste quant aux commandes provenant de l’industrie italienne du bois et du meuble ; 37% pensent à une certaine stabilité et 63% sont convaincus qu’il y aura une nouvelle baisse.

Le chiffre : -19,4%

C’est la baisse enregistrée sur le 1er trimestre par les commandes de technologies italiennes à l’export, conséquente mais moindre que les -25,3% enregistrés sur le marché interne.

Photo : 13% des répondants à l’enquête d’Acimall s’attendent à une augmentation des commandes en provenance de l’étranger. (CP : Xylexpo)