Technologies italiennes : la tendance négative perdure

Le 8 septembre 2020
Évolution des commandes de technologies italiennes pour le bois depuis 2009. (Source : bureau d’études d’Acimall, juillet 2020)

Dans un récent communiqué, le bureau d’études d’Acimall, l’association italienne regroupant les fabricants de technologies pour l’usinage du bois et du meuble, constate pour la période allant d’avril à juin de cette année une confirmation de la tendance négative affectant le marché, décidément impacté par la pandémie actuelle. En dépit d’une reprise complète de l’activité en juin, le trimestre considéré demeure en effet assombri par la conjoncture inédite que nous connaissons.

Il apparaît, entre avril et juin de cette année, que la chute des commandes concernant les outils et machines italiens pour le travail du bois est marquée. Cela ne fait au demeurant que refléter une situation globale, affectant l’ensemble des segments de l’industrie. «Un tel résultat était inévitable, étant donné la fermeture des usines en avril et la lente, progressive reprise de la fabrication à compter de mai dernier», note le bureau d’études d’Acimall. Et bien que l’activité ait repris pour de bon en juin, elle demeure impactée par les licenciements parfois massifs et une nouvelle organisation du travail à distance à laquelle doivent se faire les entreprises. «On ne peut pour l’heure qu’espérer que la reprise de la demande, qui selon différentes sources devrait avoir lieu durant les prochaines semaines, soit bel et bien effective, à la fois en interne et de la part de l’étranger», déclarent les responsables du bureau d’études.

Si la baisse des commandes enregistrée par l’industrie italienne des outils et technologies pour le bois est globale, on remarque qu’elle est encore plus marquée dans le cas du marché interne (avec un effondrement de -59,2%) qu’en ce qui concerne les marchés extérieurs, qui quant à eux enregistrent «seulement» -34,2%. On note aussi, depuis le début de cette année, une hausse des prix, de 0,5% en moyenne, sachant que dans le même temps les revenus chutaient de 29,8% en moyenne.

Si l’on considère la perception des acteurs du marché, seulement 7% estiment que la situation relative à leur production est positive (contre 12% lors du trimestre précédent), 86% font part d’une situation qui se dégrade(contre 69% entre janvier et mars), et 7% estiment que la situation est stable (contre 19% précédemment).

Les perspectives concernant l’emploi semblent quant à elles plus optimistes que ce l’on serait en droit de craindre : tandis qu’à la fin du premier trimestre de cette année, pas moins de 69% des entreprises interrogées s’attendaient à une baisse de l’emploi, ce chiffre est à pré- sent passé à 47%, alors que 53% pensent que l’emploi va demeurer stable (contre 75% précédemment). Personne, cependant n’augure de tendance positive concernant ce critère.

Le chiffre : -39,2 %

C’est la baisse des commandes enregistrée entre avril et juin de cette année, comparée à l’année 2019, concernant un échantillon représentatif des fabricants italiens d’outils et technologies pour le bois.

Photo : Évolution des commandes de technologies italiennes pour le bois depuis 2009. (Source : bureau d’études d’Acimall, juillet 2020)

Lire la suite dans Le Bois International, Charpente, construction, menuiserie et meuble, notre édition rouge N°27 …