Sylvestre Coudert élu à la présidence des Experts forestiers de France

Le 14 octobre 2020

Réunis en assemblée générale du 8 au 10 octobre, les experts forestiers de l’ex-Cniefeb* ont entériné le changement de nom de leur association à vocation syndicale, «tout en gardant nos relations privilégiées avec la Société des experts bois, membre associé», précise cette organisation désormais nommée Experts forestiers de France (EFF). À sa tête, Sylvestre Coudert succède à Philippe Gourmain, qui présidait l’association depuis six ans. Il sera entouré d’une équipe composée de Laurent Le Mercier à la vice-présidence, Sébastien Chaton au secrétariat général et Guillaume Courboulay au poste de trésorier.
Une centaine d’experts et de membres stagiaires d’EFF étaient présents à Aix-les-Bains pour participer à cette assemblée générale que l’association avait voulu placer «sous le signe de l’ouverture, des échanges et de la continuité». Ils ont notamment pu assister à une conférence sur les attentes sociétales vis-à-vis des forestiers au cours de laquelle Christine Farcy, ingénieure agronome (Eaux et Forêts) de l’université de Louvain (1984) et docteur en sciences agronomiques et ingénierie biologique, a pu présenter le contexte européen. Christian Barthod, à l’origine de la création du Département de la santé des forêts avant de travailler, entre autres, à l’Autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable, mettait quant à lui en lumière le côté historique et le contexte français. Parmi les autres intervenants, Adeline Favrel, coordinatrice du réseau forêt France nature environnement, exprimait le point de vue de militants écologistes. Daisy Copeaux, de l’Institut de France, ingénieure forestière de formation, en charge de la gestion du Domaine de Chantilly, donnait un exemple de concertation sociétale à grand échelle. Sylvain Angerand et Gaëtan du Bus de Warnaffe – respectivement coordinateur des campagnes Canopée et du réseau «Les amis de la Terre» pour le premier et ingénieur et expert forestier, docteur en sciences, gestionnaire de forêts en Occitanie pour le second –, ouvraient quant à eux un débat autour de la politique forestière.
Autre temps fort de cette assemblée générale des EFF, une journée autour des différentes problématiques de gestion des forêts de montagne aura permis de mettre l’accent sur plusieurs thématiques : biodiversité, changement climatique, prévention des risques, problèmes sanitaires… de la forêt publique à la forêt privée. «Des problématiques convergentes qui ont donné lieu à des échanges passionnants avec l’ONF, que nous remercions chaleureusement pour son accueil», soulignent les Experts forestiers de France.

* Compagnie nationale des ingénieurs et experts forestiers et des experts bois.