Succès pour le 1er cycle de web-conférences sur la sécurité incendie

Le 19 mai 2020

France bois régions, qui regroupe et fédère les douze interprofessions régionales de la filière forêt bois française, a organisé les jeudis 16, 23 avril et 7 mai à 10 heures, en direct, trois webconférences sur le thème de la sécurité incendie dans la construction bois, avec Olivier Gaujard, consultant sur les constructions biosourcées, et Hervé Boivin, prescripteur bois de l’interprofession Abibois à Rennes.
L’enjeu de ce premier cycle de webconférences dédié à la sécurité incendie et la construction bois a été de donner des clés de lecture pour à la fois mieux comprendre et maîtriser l’incendie dans une construction bois, et comprendre l’impact des évolutions réglementaires récentes en matière de sécurité incendie sur la construction bois. L’incendie se déroule selon différentes séquences et met en œuvre différents phénomènes physiques. Le sujet très technique a été présenté de manière très pédagogue par Olivier Gaujard, expert de la question.
Plus de 2.500 inscrits des douze régions françaises ont été enregistrés sur ces trois premières webconférences. Près d’un tiers des inscrits étaient des architectes et plus de 20% des bureaux d’études et experts. Abibois et Atlanbois ont piloté ce premier cycle en utilisant un outil qui a permis d’être en interaction avec les participants. Plus de 300 questions ont été posées en direct à l’occasion de ces trois séances. Initialement, seules deux conférences étaient programmées. Face à l’afflux de questions, il a été décidé de programmer une troisième destinée à apporter des réponses. Les trois web-conférences ont été enregistrées, elles comptent déjà plus de 13.600 vues. Elles peuvent être désormais revisionnées sur la chaîne YouTube de France bois régions.
Les retours de satisfaction sont extrêmement positifs et incitent France bois régions à se projeter sur de nouveaux cycles. Désormais, les interprofessions maîtrisent un outil d’animation permettant de diffuser des sujets de la filière vers son réseau, tout en étant en interaction avec lui. Les douze interprofessions vont prochainement proposer de nouvelles thématiques suivant un programme de rencontres qui va s’inscrire dans le temps.

Illustration : activité professionnelle des inscrits.