Edition verte N°7

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution le 16 février 2019

Edito

Ça chauffe

Si les récentes chutes de neige ont pu perturber l’activité économique dans certains secteurs, elles ont été bien accueillies par celui de l’énergie, et de l’énergie bois en particulier. Après plusieurs hivers particulièrement cléments, il semble que la chute des températures ces derniers jours soit enfin venue donner le coup d’envoi de la saison de chauffe 2019.
Oui mais voilà… il n’y a pas que dans les foyers que ça chauffe en ce moment ! L’annonce par le gouvernement des modalités du dispositif de remplacement de chaudières avec “reste à charge” d’1 euro pour les plus modestes a provoqué la colère d’une partie des artisans, et de la Capeb en particulier. Le président de l’organisation professionnelle, Patrick Liébus, s’est dit stupéfait de ne pas avoir été consulté en amont et dénonce des offres “outrageusement commerciales” lancées par des acteurs privés. Ainsi, alors que les fournisseurs d’énergie (Engie, Effy, Total…) présentent tour à tour leurs dispositifs, la Capeb a riposté, indiquant qu’elle travaillait, elle aussi, sur une offre promotionnelle qui permette aux entreprises “de répondre directement à leurs clients en tenant compte de la diversité de leurs attentes et en s’adaptant à leurs revenus, le niveau des aides en dépendant fortement”.
Toutes ces initiatives découlent bien sûr directement des mesures annoncées en début d’année par le gouvernement pour lutter contre la précarité énergétique et les émissions de gaz à effet de serre, dont l’objectif vise à remplacer, d’ici 2 ans, 600.000 des 3 millions de chaudières au fioul que compte la France. Cette semaine, les visiteurs du salon Be Positive à Lyon ont pu s’informer sur les nombreuses aides disponibles pour remplacer leurs anciens systèmes de chauffage (30% de crédit d’impôt (CITE) reconduits jusqu’au 31 décembre, primes “Coup de pouce”, TVA à 5,5 pour les travaux…). La semaine prochaine, les professionnels de la production de combustibles se retrouveront dans le hall 5a du parc des expositions de Paris-Nord-Villepinte pour l’édition biennale du Sima, le salon mondial des fournisseurs de l’agriculture. Quand on sait que le bois est la première source d’énergie renouvelable avec près de 50% de la production totale, tout le secteur a une belle carte à jouer à l’heure de la transition énergétique. Les membres du Syndicat français des chaudiéristes biomasse ne s’y sont d’ailleurs pas trompés en lançant une campagne nationale pour réaffirmer le positionnement du chauffage central au bois comme alternative à la sortie du fioul.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Valorisation du bois français / Académie d’Agriculture de France : lancement des 5es Trophées Lanly   p. 4

  • Lignes express   p. 5
  • Agenda   ­­p. 7
  • L’actualité en régions ­­  p. 8

Grand-Est / Lancement d’un appel à projets pour la future Maison du parc naturel régional des Ardennes
Auvergne-Rhône-Alpes / Le Saint-Alban Hotel & spa a ouvert ses portes
Auvergne-Rhône-Alpes / 4 jours de formation “construction bois” en mars à Saint-Étienne
Nouvelle-Aquitaine / Un 18e Xylodating consacré à l’impact de la mécanisation sur la mobilisation des bois

  • Formation

Grand-Est / L’apprentissage aux métiers de la forêt se démultiplie dans l’Aube, à Crogny   p. 10

| Comprendre

  • Entreprises

Tonnellerie / Brive tonneliers s’équipe d’une salle de chauffe connectée   p. 12

| S’équiper

  • Matériels et techniques

Exploitation forestière / sScale : un cubage rapide et précis des piles de bois depuis un véhicule   p. 15

  • Spécial Sima

Paris-Nord-Villepinte / Toujours du matériel forestier dans les allées du Sima 2019    p. 17
À voir sur les stands p. 19

| Gérer

  • Le marché du bois

Indices de prix / Trituration : les prix sont repartis à la hausse au 2e trimestre 2018   p. 21

  • Le Journal des annonces du bois   p. 23
  • Renseignements commerciaux   p. 29