Édition Verte n°40

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

40 pages – Parution 5 décembre 2020

Édito

De l’eau dans le gaz

La nouvelle règlementation environnementale RE 2020 qui prend en compte les émissions de gaz à effet de serre sur toute la durée de vie des bâtiments comporte des mesures radicales et d’autres… moins contraignantes. Radicale, c’est l’annonce faite le 24 novembre par la ministre de la Transition écologique : l’an prochain, les maisons qui entreront en chantier ne pourront plus utiliser le chauffage au gaz. Le seuil maximal d’émissions carbone pour le chauffage fixé à 4kgCO2/m2.an sera appliqué dès l’entrée en vigueur de la RE 2020, à l’été 2021. Il exclura de facto le recours à cette énergie fossile. Avec la mort annoncée des chaudières fioul en 2022, est-ce un boulevard qui s’offre au bois-énergie ? On peut le penser, d’autant que le dispositif d’aides MaPrimeRénov encourage particulièrement la biomasse en accordant aux ménages modestes une prime de 10 .000 euros pour l’installation d’une chaudière à pellets. Ce veto qui va frapper les installations au gaz et au fioul devrait aussi bénéficier aux pompes à chaleur mais pas au chauffage électrique. Le gouvernement veut empêcher un retour massif du «grille-pain» en fixant une limite de consommation d’énergie primaire non renouvelable.

Ces annonces ont suscité une volée de bois vert des acteurs du bâtiment, le pole habitat de la Fédération française du bâtiment craignant un surcoût de 10 à 15% pour la construction de maison neuve dès 2021. La seule à se réjouir est la filière bois, avec un bémol toutefois : elle juge trop souple le calendrier de prise en compte des émissions de carbone des matériaux de construction, l’axe majeur de la nouvelle règlementation environne- mentale. Une période de transition où rien ne bougerait vraiment nous mènerait jusqu’en 2024. Puis le seuil sera de plus en plus exigeant pour aboutir en 2030 à une réduction très nette, de l’ordre de 30 à 40% par rapport à la référence actuelle.

On ne s’y serait pas pris autrement pour laisser le temps aux filières béton et acier d’améliorer par l’innovation leur bilan carbone… Alors que le bois, lui, est prêt dès maintenant à relever le défi.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Conjoncture / Observatoire de la FNB : la filière forêt-bois tourne à 100% p.4

  • Le bois à l’international p.5
  • Lignes express p.6
  • L’actualité en régions p.8

Pays de la Loire / LCA accomplit «Un saut dans le temps»

Auvergne-Rhône-Alpes / Webconférence sur le thème de l’innovation

Bourgogne-Franche-Comté / Nouvelles activités artistiques au lycée de la nature et de la forêt de Velet

Nouvelle-Aquitaine /L’ecrin du Vin lance un nouveau coffret-lampe à Led rechargeable par USB

| Comprendre

  • Synthèse

Chimie du bois / La bioraffinerie gagne du terrain ; ses impacts sont encore inconnus p.10

| S’équiper

  • Matériels et techniques

Société Bois Bûche Nord Atlantique (BBNA) /  

Bois bûche : l’Ets Corbin investit pour diminuer ses temps de séchage p.14

| Gérer

  • Le marché du bois

Aux ventes ONF / Demande satisfaisante en feuillus à Lons-Le-Saunier p.17

Aux ventes privées / Vente de l’expert forestier Tristan Susse : le cours du douglas s’envole p.18

Prix et indices nationaux des sciages feuillus et résineux et du bois-énergie au 3e trimestre 2020 p.19

Le Journal des annonces du bois  p. 23

Renseignements commerciaux