Édition Verte n°35

3.60  TTC

Acheter l'édition papier S'abonner

Description

48 pages – Parution 31 octobre 2020

Édito

Début octobre, la Conférence internationale des résineux (ISC), orchestrée chaque année par l’Organisation européenne des scieries (EOS) et la Fédération européenne du commerce du bois (ETTF), a permis de relativiser l’impact global des conséquences de l’épidémie de Covid-19 sur l’économie de la filière. Les intervenants ont entre autres souligné la résilience d’un marché européen du bois d’oeuvre dont la production et la consommation devraient au final cette année enregistrer un coup de frein inférieur à celui du PIB.

Pour autant, l’évolution de la crise n’a pas été la même dans tous les pays et pour tous les secteurs d’activité. Quid alors de la situation dans les prochains mois ? La 68e édition d’ISC a été l’occasion de rappeler le rôle clé du marché de la construction dans le maintien de l’activité économique. Mais les professionnels de la filière savent aussi qu’ils auront à composer avec nombres d’éléments perturbateurs des équilibres, notamment en matière d’approvisionnement. L’Union de la coopération forestière française s’attend à un doublement des volumes de bois scolytés l’an prochain. La Fédération européenne des fabricants de palettes bois et d’emballages (Fefpeb) indique quant à elle que le resserrement de l’offre de bois sur certains marchés internationaux devrait entraîner une augmentation des prix jusqu’au dernier trimestre, voire au-delà. Des évolutions qui pourraient structurellement impacter une filière forêt-bois par ailleurs amenée à composer avec d’autres défis. Dans le sillage des difficultés économiques rencontrées par l’usine Fibre excellence de Tarascon, la Fédération nationale du bois invite ainsi les professionnels de la transformation à diversifier leurs débouchés pour diminuer la dépendance du secteur aux industries du papier et du panneau en matière de valorisation des produits connexes. Un exemple qui rappelle qu’au-delà des conséquences de l’épidémie de Covid-19, la filière est appelée à s’interroger régulièrement sur son avenir pour pouvoir continuer d’amplifier la reconnaissance des usages du bois dans la société.

Sommaire

| S’informer

  • Le zoom de la rédaction

Exposition / Salon Forestinnov’ : coup d’envoi de la 1re édition entièrement numérique p. 4

  • Le bois à l’international p.5
  • Lignes express  p. 6

Agenda p.7

Les calendriers de la formation et des manifestations en novembre

  • L’actualité en régions p.10

Centre – Île-de-France / Des menuiseries en chêne pour rénover une école

Hauts de France / Quatre lauréats au Prix régional de la Construction bois

Auvergne-Rhône-Alpes /Une vingtaine de participants à la journée de promotion des métiers de la filière forêt-bois

Nouvelle-Aquitaine / Dax : le Village landais Alzheimer labellisé PEFC Construction bois

| Comprendre

  • Entreprises

1re transformation / Fraty lance la scierie gros bois à un opérateur  p.12

| S’équiper

  • Le Rendez-Vous de la Méca n° 115

Modes alternatifs de transport de bois p.15

Essais /

Transport ferroviaire de grumes organisé par trois structures complémentaires p.16

Transport fluvial et fluvio-maritime de bois depuis le port de Villefranche p.20

Témoignage /

«Selon les clients, on parvient à proposer jusqu’à deux trains de bois par semaine» p.24

Focus /

Un dirigeable imposant pour transporter 60 tonnes de charge en matériaux divers p.28

  • Matériels et techniques

Mécanisation forestière /

Une nouvelle marque de pneumatiques s’invite sur le marché forestier français p.29

| Gérer

Le Journal des annonces du bois  p. 31

Renseignements commerciaux p. 37